Vivre

3 trucs pour dédramatiser lorsque des imprévus surviennent

plane-une

Je viens tout juste de visiter 5 pays en 1 mois avec mon partenaire et ma petite de 4 ans et je me rends compte à quel point nous avons une tendance à vouloir tout contrôler dans la vie de tous les jours. Même si je suis prof de yoga et que je puise dans le moment présent dans ma pratique, si je m’étais écoutée, j’aurais réservé à l’avance tous mes vols, mes hôtels et mes activités pour tout mon séjour à l’étranger de peur qu’il m’arrive des imprévus.

Heureusement, mon conjoint est tout le contraire de moi, ce qui équilibre les choses! Avant mon départ, j’ai donc accepté de réserver seulement nos vols vers une première destination et notre hôtel pour les 3 premiers jours. Je me suis mise au défi si l’on peut dire! Une fois sur place, nous avons pris l’habitude de réserver de 24 à 48 heures à l’avance pour nos prochaines destinations et, à ma grande surprise, j’ai beaucoup apprécié cette façon de faire, car cela nous permettait de faire des choix éclairés selon ce que l’on vivait dans le moment présent.  Par contre, je dois avouer que ça n’a pas été de tout repos, car cela impliquait une augmentation du nombre d’imprévus possibles. C’est pourquoi j’ai eu envie de partager les trucs sur la gestion des imprévus que j’ai appris avec mon expérience des dernières semaines.

Prenez du recul en tant qu’observateur

Lorsque l’on vit un imprévu et que l’on ressent automatiquement le stress ou l’angoisse monter, l’un de mes trucs préférés est de me mettre en mode « pause » de façon à empêcher le sentiment de panique de prendre plus d’ampleur. On se retrouve ensuite en mode « observation » et il devient possible de voir la situation comme une tierce personne en ne manquant pas d’observer la façon dont cette situation nous fait sentir. Souvent, nous percevons déjà à cette étape que notre comportement en regard de la situation pourrait être modifié. Par exemple, lorsque nous avons pris nos premiers vols pour la Thaïlande, nous avions près de 20 h de vol sans compter 6 h d’attente entre les 2 connexions.  Nous sommes donc arrivés (avec 11 h de décalage) à 8 h du matin à notre hôtel pour nous faire dire que la chambre n’était pas prête. J’ai légèrement paniqué puisque nous étions exténués, mais surtout parce que notre petite n’en pouvait juste plus de tenir debout. Lorsque je regarde la situation en tant qu’observateur, je me rends bien compte que ma réaction auprès des gens de la réception était complètement démesurée par rapport à la gravité de la situation. Nous nous sommes tranquillement assis au restaurant, avons commandé des boissons et 30 minutes plus tard, notre chambre était prête!

Essayez de voir la situation avec les yeux de quelqu’un d’autre

Lorsque je vis un imprévu et que j’ai tendance à perdre mes moyens, je pense souvent à mon père. Ça peut paraître ironique, mais mon père est la personne la plus relaxe que je connaisse face aux situations de la vie. Il est toujours calme et toujours à la recherche de solutions. Je l’admire beaucoup pour son sens de l’humour et son positivisme. Depuis que j’ai quitté la maison et par le fait même ma ville natale (Saguenay) à 18 ans, mon père a toujours été mon confident lorsque je vivais des événements plus ou moins difficiles et il a toujours trouvé les bons mots pour me faire voir la situation d’un autre œil. Il me disait « on reste calme » et « tout va s’arranger ». C’est pourquoi j’essaie de voir les imprévus de ma vie à travers ses yeux,  pour réussir à prendre les événements avec un grain de sel au lieu de paniquer. De plus, vous savez quoi? Tout a toujours fini par s’arranger pour le mieux, même les pires situations de ma vie. Merci papa!

Apprenez à ne pas vous prendre trop au sérieux

Apprenez à rire de vous et de ce qui vous arrive. Mettez votre orgueil de côté et acceptez que vous êtes un être parfait dans son imperfection. La situation est-elle si grave? Est-ce que votre problème est vraiment terrible? Qu’est-ce qui pourrait arriver de pire? Si je compare ma situation avec un cas sérieux de vie ou de mort,  est-ce qu’il y a lieu de se prendre la tête? Est-ce que ma réaction ne serait pas légèrement exagérée?  Et lorsque vous avez répondu à ces questions, prenez une bonne respiration et moquez-vous ensuite de vous-même, car c’est la meilleure façon de ne pas se prendre trop au sérieux.  La vie est courte. Pourquoi donc s’en faire autant pour des choses qui se règlent facilement ou pour lesquelles on trouve toujours des solutions.

Rappelez-vous qu’au bout du compte, ce ne sont pas ces situations problématiques qui se gravent dans notre mémoire, mais plutôt des moments de joie, de rire, d’échange et d’amour.  Ne gaspillez pas votre énergie à entretenir des pensées ou des conversations sur des faux drames. Concentrez-la plutôt vers l’aspect constructif et les enseignements que vous devez en tirer. Finalement, lorsque vous ne trouvez pas la solution à un problème, remettez le tout dans les mains de l’univers. Je vous promets que la réponse viendra si vous ouvrez bien les yeux pour percevoir les messages.

VOUS AIMEREZ ÉGALEMENT

Mon yoga virtuel & À chacun son yoga virtuel

Partager cet article

Vous aimerez également