Culturel

33 tours dans le passé…

Jamais je n’aurais pensé faire ça… Acheter des vinyles pour Noël à ma fille de 13 ans. Des 33 tours! Depuis quelques années, il est à la mode pour les DJ et les hipsters de faire tourner des vinyles qui, dit-on, sonnent mieux que nos appareils numériques. Mais de là à ce que mon adolescente qui est née à l’ère où le CD décédait demande une table tournante pour Noël, il y a un monde! Surtout qu’on en a dépensé de l’argent sur les iPod sous le sapin par les années passées!

Tout revient. Il ne faut rien jeter, je sais, mais je ne suis pas trop bonne là-dedans. Ma mère, par contre, elle l’a l’affaire. C’est grâce à ses hautes bottes de cuir des années 60 qu’elle avait bien conservées que j’ai eu un look d’enfer pour ma première vidéo Bye Bye Mon Cowboy. Moi, quand c’est passé date, je jette ou je donne. Surtout que les 33 tours, ça prenait de la place dans un salon! Nous sommes passés par l’aire zen où tout devait être épuré. Aujourd’hui, même les petits CD en plastique n’ont plus leur place dans nos voitures et nos salons. On se fait des playlists, on Spotify, on podcaste et… on écoute encore la radio (fiou! pour moi dont c’est le métier!)

Mais ma fille, elle, ce qu’elle voulait, c’est un bon vieux tourne-disque. Sa tante Karine est allée chez Urban Outfitters lui acheter un bon vieux pick-up tout neuf (qui d’ailleurs ne sonne pas si bien que ça) et je suis allée chez Beatnick sur la rue Saint-Denis coin avenue des Pins, une boutique qui se spécialise dans la vente de vinyles depuis mon adolescence à moi. Le proprio a bien ri en me voyant arriver. Je suis restée là une heure et demie. Au départ, j’étais un peu déboussolée de me retrouver là, puis peu à peu, mon enthousiasme est monté au sommet.

Mes souvenirs sensoriels, visuels et olfactifs même étaient engagés dans cette quête de lui offrir sa première collection de classiques. Ah oui, car je ne vous l’ai pas encore dit, mais en plus de triper fort sur nos vieilles machines, elle capote sur notre vieille musique.

Son numéro un en ce moment? Bohemian Rapsody de Queen qu’elle a découvert avec le film Suicide Squad et qu’elle chante à tue-tête. Je lui ai acheté A Night At The Opera. Elle trippe aussi sur Roxanne de The Police et porte le chandail de Dark Side Of The Moon de Pink Floyd sans connaitre l’œuvre. Je me suis dit que l’album serait de mise dans sa collection!

Nous lui avions déjà inculqué le goût des classiques comme Bob Marley, Earth Wind and Fire, les Jackson 5, mais j’ai aussi ajouté Aretha Franklin (Respect!) et The Fugees. Il y a aussi la trame sonore de Grease, un film qu’elle a regardé des dizaines de fois. Puisqu’elle étudie la musique, je lui ai aussi pris du Tchaïkovski, mais n’ai jamais trouvé son pref, Rachmaninov (si vous avez un disque, je suis preneuse).

Stella a déballé son cadeau, comme sur un nuage. Je lui ai installé son tourne-disque près de la fenêtre, après l’avoir avertie de ne jamais laisser ses disques au soleil cet été, car ils peuvent gondoler. Elle m’a demandé comment on faisait pour changer de chanson. Ce n’est effectivement pas comme avec son iPod. Elle doit diriger l’aiguille et la déposer doucement avec le petit bras et même tourner le vinyle pour passer au côté B. Je l’ai observée découvrir ce moment.

Le temps a un peu ralenti le jour de Noël. Nous avons fait 33 tours dans le passé pour nous retrouver ensemble, à apprécier la musique qui traverse les époques.

Quels albums devrais-je ajouter à sa collection à votre avis? Merci de m’aider à lui faire découvrir un riche éventail. Je suivrai vos suggestions avec plaisir 🙂

Partager cet article

Vous aimerez également