Vivre

5 trucs pour éviter la séparation

taylor_harris

Il y a quelques mois, se quittaient Marie Mai et Fred, Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup, Ben Affleck et Jennifer Gardner, Gwen Stefani et Gavin Rossdale… C’est maintenant au tour de Taylor Swift et Calvin Harris de vivre une séparation très médiatisée.

Pourquoi la séparation des gens célèbres nous atteint-elle? Pourquoi leurs ruptures font-elles la manchette? Pourquoi réagit-on à cela?

Il est vrai que nous idéalisons les vedettes. On se plaît à leur imaginer une vie de rêve, une vie que nous aimerions bien vivre, nous aussi. Nous voulons donc que cette vie parfaite perdure, comme si cela était un but à atteindre, comme un idéal auquel on veut s’accrocher. Ma théorie est donc que ces séparations font tant jaser parce qu’on est déçu de voir encore un autre couple à la dérive. On se demande ce qui se passe dans notre société, comment se fait-il que les couples ne puissent pas durer, pourquoi autant de gens se séparent autour de nous… Sommes-nous encore capables de nous engager, de tenir notre parole, de rester unis? Car 50% des couples se séparent. Nous connaissons tous des personnes qui ont vécu cela, si ce n’est nous-mêmes! Mais pourquoi est-ce que cela arrive? Voici quelques raisons (la liste n’est pas exhaustive, évidemment) que j’ai pu observer avec mon expérience de travail :

 

1. Il y a des gens qui sont accrocs à l’amour

accro

Il existe des gens pour qui tomber en amour est un trip : on vit des émotions extrêmes, on se trouve dans un tourbillon excitant, on s’évade de la réalité, car on vit un rêve… Ça, c’est jusqu’à ce que la vie quotidienne nous attrape et que le partenaire semble tout d’un coup plus ennuyant, moins excitant… Alors, allez hop! À la recherche du prochain qui va nous faire vivre l’excitation et la fébrilité!

Avoir conscience de son idéalisation de l’amour, c’est déjà un pas vers quelque chose de plus vrai.

 

2. Les attentes irréalistes

attentes

Certaines personnes vont chercher le bonheur chez l’autre. C’est l’une des plus grosses erreurs qu’on peut commettre en choisissant notre partenaire. Même s’il va nous apporter bonheur et joie et combler une partie de nos attentes romantiques et familiales, attendre que l’autre nous rende heureux est totalement irréaliste. C’est voué à l’échec et ce type d’attentes causera assurément une déception profonde.

Être heureux et bien dans sa peau, comme on dit, vient de l’intérieur de nous et non de l’autre. Notre partenaire peut nous soutenir, nous encourager, nous réconforter, nous dorloter, mais il ne peut être le seul responsable de notre bonheur. Redéfinir vos attentes à ce niveau est une très bonne chose à faire.

 

3. Croire que l’autre va changer

changement

Nous avons tendance à croire qu’il est possible de changer l’autre, comme si nous pouvions retoucher un peu le moule dans lequel il ou elle a été fait. Erreur! Les gens changent très difficilement et ce qui vous agace ou vous dérange chez l’autre risque de continuer de vous agacer ou de vous déranger. On peut certainement essayer de changer quelques habitudes irritantes, mais si vous croyez que le conjoint colérique le sera moins, ou que son amour pour les sports va diminuer, que sa tendance à laisser ses vêtements par terre s’arrêtera, détrompez-vous.

Acceptez-le comme il est. C’est de lui que vous êtes tombé amoureux après tout! Pour chaque défaut, trouvez-lui trois qualités qui ont fait en sorte que vous avez craqué pour lui! Si vous attendez qu’il change… vous risquez plutôt de le changer pour un autre. Alors dès le départ, on reste réaliste : en gros, ce que vous voyez est ce que vous aurez!

 

4. La non-communication

non-communication

La non-communication — ou plutôt la mauvaise communication — est un sérieux problème dans un couple et sonne souvent son glas.

Mais communiquer n’est pas toujours facile. Dire ce qu’on ressent, partager nos inquiétudes et exprimer ses émotions sans crainte n’est pas évident pour tout le monde. Et si nous, les femmes, communiquons entre nous, ce n’est pas toujours le cas avec le conjoint.

Pour communiquer, il faut écouter. Vraiment écouter. Si, pendant que votre chum vous parle, vous pensez déjà à la réponse, vous risquez de ne pas écouter le message. Si la communication est agressive, avec insultes et injures, personne n’osera dire les vraies affaires par peur de la réaction de l’autre.

Il faut donc travailler la communication et trouver le bon moment pour le faire. Il faut apprendre à communiquer, établir des règles et se dire les vraies choses. L’internet pullule de sites donnant des conseils. Sinon, une thérapie de couple en ce sens peut être très bénéfique. Comment peut-on se dire qu’on s’aime sans se dire ce qu’on ressent?

 

5. La déconnexion

deconnexion

Les enfants, le boulot, les courses, les exigences de la vie moderne… Souvent, nous oublions de reconnecter avec notre partenaire. Si vous ne faites rien pour le couple, vous risquez de le perdre.

Souvenez-vous du début de votre relation… Rappelez-vous la bulle dans laquelle vous étiez tous les deux, peu importe ce qui se passait autour de vous. Il faut retourner à cette bulle, ne serait-ce que de temps en temps!

Trouvez du temps pour être ensemble, seuls, sans interruption. Fermez vos cellulaires. Revivez vos moments heureux, regardez les photos de vos beaux souvenirs. Reconnectez-vous et laissez-vous emporter par l’amour que vous avez l’un pour l’autre. Ce rappel du pourquoi vous êtes un couple vous aidera à surmonter les tracas de la vie. Et à être heureux, ensemble!

 

Partager cet article

Vous aimerez également