Culturel

59 cours de récréation à travers le monde

Je suis toujours fascinée de voir comment les choses “simples” se vivent ailleurs, dans d’autres pays, d’autres cultures. C’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai jeté un oeil aux photographies de James Millison, un jeune photographe de 43 ans qui a collaboré à plusieurs grands magazines et qui vient de publier son dernier livre, intitulé Playground, dans lequel on retrouve une série de 59 photos de cours de récréation dans le monde.

C’est quand il s’est rendu compte que la majorité de ses propres souvenirs d’enfance étaient liés à ce lieu, que Mollison a décidé de retourner photographier son ancienne cour d’école, pour finalement partir à l’aventure afin de capturer ce qui se passait sur les autres terrains de récréation dans le monde. Un même thème, 59 photos complètement différentes, sur lesquelles on peut aussi sentir la culture représentée par l’habillement des élèves, les lieux, les couleurs… De la cour de récré d’une école en Israël avec une guitare immense en gazon; aux apprentis moines bouddhistes drapés de rouge, courant près de leur école sur le haut d’une montagne au Bhoutan. Fascinant de voir le monde de façon différente d’un simple coup d’œil.

L’oeuvre donne des portraits vraiment spectaculaires d’abord au niveau de l’énergie qui s’en dégage, car les enfants ne savaient pas qu’ils étaient photographiés, Mollison se concentrant sur la vue d’ensemble et non le portrait de particuliers.

On se souvient tous des émotions que nous avions dans la cour d’école. Des rejets (moi au hand-ball) et des erreurs (moi, la langue collée sur le grillage gelé), mais surtout des amitiés qui ont formé une partie de ce que nous sommes maintenant (j’en profite pour saluer mes amis de l’école primaire St-Charles-sur-Richelieu). Car en plus d’être un terrain de jeu, la cour de récréation est une microsociété où les enfants apprennent à vivre avec les autres, s’aiment, se détestent, se chamaillent, se font des règlements, les défont, se confient, s’embrassent, rient et pleurent, ils apprennent à être les uns près des autres, loin du monde adulte…

Bref, un livre d’une grande beauté à beaucoup de niveaux, qui vous replongera aussi en enfance. Et vous, quel est votre plus marquant souvenir dans la cour de récréation?

Si vous avez envie d’en voir plus, voici le site du photographe! jamesmollison.com

Partager cet article

Vous aimerez également