Vivre

Andrea Jourdan: La nouvelle destination du Marché Jean-Talon

andrea-jourdan-15

Êtes-vous foodie? Moi, je croyais l’être… Jusqu’à tout récemment. Si vous ne connaissez pas encore la chef Andrea Jourdan, vous passez à côté de quelque chose. Je l’ai appris à mes dépens! Pourtant, on me surnomme Martha Stewart, comme je suis une vraie popoteuse! Grande adepte de bouffe réconfortante et de desserts de toutes sortes, j’ai de quoi concurrencer Ricardo (I wish!).J’ai tous les plats, outils, ustensiles, épices et ingrédients nécessaires pour cuisiner quoi que ce soit au moment où j’en ai envie… au grand dam de mon chum qui ne comprend toujours pas pourquoi nos armoires peinent à fermer. Telle une syllogomane (personne qui accumule de façon pathologique des tas de choses et qui finit par vivre dans un tout petit racoin, sur une tonne de traîneries), si j’ai le malheur d’entrer dans une boutique de cuisine, j’ai envie de repartir avec tout: plat de service, douille, spatule, râpe… on dirait qu’ils ont toujours le super article trop mimi qu’il me manquait! Même scénario lorsque je mets les pieds dans une épicerie fine… Je me dois d’arpenter chacune des allées, afin de voir s’il n’y a pas un produit gourmet qui manque à ma culture. Devant un étalage de tapenades, de confits, de confitures, d’huiles aromatisées et de biscuits fins: je perds la carte. J’imagine que c’est ça, être une foodie?! Comme je cuisine relativement beaucoup, je sais tout le travail qu’il y a derrière chaque petit produit maison. Je les consomme en appréciant pleinement chaque bouchée. Je comprends aussi pourquoi ce n’est pas donné. Certaines techniques demandent parfois tellement de temps ou d’expertise!

Lorsque j’ai travaillé sur l’émission Coups de food à Évasion, j’étais au comble du bonheur, mais j’ai dû me parler à plusieurs reprises! Comme on faisait la découverte des 4 commerces gourmands préférés d’une personnalité connue, je me retrouvais en situation de faiblesse à tous les tournages: j’avais envie d’essayer tellement de nouveaux petits produits! Mon péché mignon: les confitures maison. Miam! Mitsou s’est d’ailleurs prêtée au jeu de l’émission, je vous en avais parlé ici.

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de me rendre à l’ouverture d’une toute nouvelle boutique de produits fins au réputé Marché Jean-Talon à Montréal, soit la boutique Andrea Jourdan. J’y ai découvert une vaste gamme de produits fins importés, mais aussi des produits faits sur place par Andrea elle-même. Pâtes maison, sauces tomates (je devais être italienne dans une autre vie, je suis au paroxysme du bonheur devant une vraie bonne sauce tomate), confitures, confits, crèmes glacées, chocolats, produits de l’érable: Andrea fait de tout, avec goût et finesse! Sa nouvelle boutique est une destination de choix pour se gâter ou pour offrir un cadeau gourmet de qualité! Pour ceux qui, comme moi, ne connaissaient pas la chef Andrea Jourdan (honte à moi), elle a plus de 30 ans de métier derrière la cravate et elle a publié et collaboré à plus d’une centaine de livres de cuisine. La voici!

andrea-jourdan-1

Andrea Jourdan

Originaire de Baie-Comeau, la chef autodidacte, fille d’un chef pâtissier, a habité et cuisiné aux 4 coins du globe. C’est en France, où elle a vécu une vingtaine d’années, qu’elle a fait ses premières armes en cuisine. L’Italie a aussi grandement influencé sa façon de pratiquer son métier. Partout où elle va, «Andrea ne cesse de traquer les bons producteurs dans chaque ville ou village où elle met les pieds. Elle prend le temps de rencontrer les producteurs.» J’adore! Encore aujourd’hui, elle parcourt le monde à la recherche des meilleures saveurs et ça transparait dans sa cuisine… Les Éditions de l’homme qui ont publié certains de ses livres la décrivent comme étant une «Amoureuse des plaisirs de la table. Elle a été restauratrice à Los Angeles, productrice d’émissions culinaires en Italie et propriétaire d’une boutique gastronomique à Montréal».

Avis à tous: À l’arrière du magasin se trouve une magnifique cuisine vitrée où il est possible en tout temps de goûter les recettes de la chef. Prochainement, elle offrira des cours de cuisine à de petits groupes! Nous sommes choyés, non?! C’est tellement excitant! En tant que chef et auteure culinaire, Andrea dit créer en moyenne 2 000 recettes par année pour les magazines et le web. Ouf! Nul doute que derrière ses fourneaux, il y en aura pour tous les goûts. En parlant de goût, j’ai eu le plaisir de feuilleter son plus récent ouvrage Irrésistible érable: OMG! Les recettes sont complètement décadentes. (Je pourrais vivre d’eau… et de sirop d’érable!) On peut dire que la cuisine d’ici et d’ailleurs n’a plus de secret pour elle. Dorénavant, je souhaite devenir l’une de ses disciples!

andrea-jourdan-2

La belle boutique d’Andrea Jourdan a pignon sur rue, tout juste à côté de la réputée Fromagerie Hamel sur la rue Jean-Talon, devant l’excellent restaurant Le petit Alep. Un merci tout spécial à ma bonne amie Dominique qui m’a accompagnée dans cette découverte et qui, comme moi, a pris plaisir à trouver la confiture parfaite qui s’agençait à sa tenue! Qui a dit qu’on ne pouvait pas être à la fois foodie et fashionista?!

andrea-jourdan-4

 

Partager cet article

Vous aimerez également