Tendance

Ashton Kutcher ou l’égalité des droits

aston-kutcher-une

Suivez-vous des stars américaines sur Facebook? Rares sont ceux qui publient souvent et qui le font personnellement… Un qui est très actif, et qui peut autant mettre des vidéos de chats mignons que des « posts » éditoriaux pour faire réfléchir les gens, c’est Ashton Kutcher. J’aime beaucoup le suivre.

Le 8 mars dernier, l’acteur et nouveau papa a fait une montée de lait en faisant le statut suivant (que je vous traduis) : «Il n’y a JAMAIS de stations pour changer les couches dans les toilettes publiques pour hommes. La première toilette dans laquelle j’irai et qui en possèdera une gagnera une mention gratuite sur ma page Facebook! #BeTheChange».

À ce jour, 244 264 personnes ont « liké » le commentaire, 11 489 personnes ont laissé un commentaire qui, pour la plupart, encourageait l’initiative du papa et le statut a été partagé 13 838 fois. Ça fait du monde !

aston-photo-article

Une fondation pour l’égalité des sexes

Bien entendu, plusieurs journaux et magazines ont repris l’information. C’est ainsi qu’à travers un article du New York Post, j’ai appris l’existence de la Lean In Foundation. Pour résumer, c’est une fondation qui vise à rendre égaux les droits entre les femmes et les hommes, peu importe le domaine ou l’activité. Pour ce faire, la fondation demande l’aide des hommes car c’est grâce à eux que le changement peut s’opérer à la base. Quand on se promène dans les différents onglets du site Web, l’idée de coopération, de s’appuyer mutuellement, se sent très fort. Ensemble, nous pouvons changer les choses.

Lean-In-grid-4

L’homme et la femme sont vraiment une équipe et non pas deux adversaires dans la même partie qui tentent d’aller mettre le ballon dans leur propre filet. Plusieurs personnalités soutiennent cette fondation dont l’ancienne secrétaire d’état Codoleezza Rice, les actrices Lena Dunham et Resse Witherspoon, la créatrice et femme d’affaires Diane Von Durstenberg et Hilary Clinton, pour ne nommer que celles-là.

Le site propose des conseils entre autres aux chefs d’entreprise, aux hommes, aux finissants et finissantes, qui aimeraient savoir quoi faire pour aider l’égalité entre les sexes. Il est aussi possible de se créer un cercle de contacts ou d’en joindre un et quand j’ai fait l’exercice pour Montréal, j’en ai trouvé.

En s’exprimant ainsi, oui, Ashton Kutcher exprimait une demande pour dénoncer un manque. Mais il disait en même temps, sans avoir à le mentionner textuellement, que changer les couches n’est pas juste une affaire de femme, se joignant, comme si ça allait de soi, à une réalité qui devrait non pas être discutée, mais considérée comme partagée également. On a dépassé la comparaison homme-femme. L’humain au lieu du sexe. Et on ne peut qu’encourager le mouvement.

J’ai aussi beaucoup lu de commentaires sur le Net comme quoi des femmes refusaient l’accès aux papas dans les toilettes des femmes. Ce qui faisait en sorte que les pères devaient ramener bébé aux mamans pour qu’elles le fassent. Je suis sans mot. Mesdames, svp, aidons-nous nous-mêmes!

Partager cet article

Vous aimerez également