Vivre

Brownies protéinés sans farine aux haricots noirs

browniesune

Je suis le genre de fille, qui partage son quartier, voire la même rue, avec la moitié de sa belle-famille. Ça donne comme résultat des moments où tous les cousins, cousines, sœurs et frères retontissent dans la maison, courent, mangent, jouent avec le chien et ressortent en coup de vent, aussi vite qu’ils sont arrivés 5 minutes auparavant.

marmaille

Une marmaille n’attend pas l’autre. Ici, on ne s’ennuie pas. C’est pratique pour les adultes quand on n’a pas envie préparer à souper. On s’invite à qui mieux mieux ou on s’évite poliment de temps à autre…

Ça fait aussi l’affaire quand t’es en retard pour l’autobus de la plus vieille, pour demander à la belle-sœur de ramasser le petit à la garderie ou quand t’as oublié le chien dehors. Vivre en collectivité de quartier, ça comporte pour ma part, plus d’avantages que d’inconvénients.

Alors qu’on soupait chez les beaux-parents, les enfants des jumelles voulaient, une fois de plus, dormir en groupe à la maison. J’ai accepté en leur faisant part de mes humbles conditions.

Le trip ici, c’est de faire une cabane avec des couvertures sous la cage de l’escalier vitré. Chaque fois, je me demande ce qui a bien pu me prendre d’accepter une telle aventure. Mais au fond, les voir aller dans leur excitation et leurs engagements réciproques me ramène à la case départ de l’amour que j’ai pour eux et à l’admiration que j’ai pour leur créativité.

Au diable l’ordre de la maison le temps d’une nuit, salut les souvenirs d’enfance chez matante Caro. De toute façon, ils acceptent mes exigences incognito de tout ranger selon la méthode KonMari.

konmari

Si je fais le bilan de ces 2 jours passés ensemble, les enfants ont largement dépassé leur consommation de sucre pour la saison, personne n’a pris son bain et ils ne se sont même pas brossé les dents après s’être enfilé un sac et demi de pop corn chacun. En plus de se coucher trop tard, sur une surface trop dure, empilés les uns sur les autres, ils se sont levés trop tôt, et étaient trop cernés pour donner l’exemple… (désolée les mamans, je suis la belle-maman slash tante cool)

J’ai donc trouvé une recette pour les réchapper. Pour continuer la fête, pour qu’ils aient l’impression d’être encore dévergondés, jusqu’à ce que dimanche 5 h arrive et remballe les souvenirs du week-end, que l’heure du bain sonne et que la pensée du retour à l’école dissipe la fantaisie.

Des brownies! Je devais concocter une collation nourrissante qu’ils accepteraient d’engloutir avec enthousiasme. Sauf que, ce qu’ils ne savaient pas, c’est que ces brownies ont été préparés sans farine, sans sucre raffiné en plus d’être protéinés puisqu’ils sont faits à base de haricots noirs.

La recette, ils ne l’ont jamais sue… Il faut savoir qu’ils ont été scandalisés de me voir envoyer une banane mûre dans mon mélange à crêpes… Ce qu’ils savaient en revanche, c’est que ces brownies étaient délicieux et moelleux, qu’ils avaient un goût délicatement chocolaté et qu’après quelques minutes, l’assiette était vide.

Parce qu’on a tous envie d’un dessert de temps à autre, et que les enfants ont besoin, tout comme nous, de manger santé, laissez-vous tenter par cette recette intelligente, simple, satisfaisante qui ne vous fera aucunement sentir coupable.

Aimez-vous les desserts sains? Essaierez-vous ces brownies version collation santé?

Merci à ma mère pour l’inspiration. Bon appétit!
Caroline xx

Brownies protéinés sans farine aux haricots noirs

Ingrédients:

-1 boîte de haricots noirs (540 ml)
-1 tasse de sirop d’érable
-3 œufs (ou 3 c. à thé de substitut d’œufs en suivant les instructions)
https://www.avril.ca/boutique/fr/substitut-d-oeuf.html
– ½ tasse de cacao
– ½ c. à thé de bicarbonate de soude
– une pincée de sel
– un soupçon d’essence d’amande ou de vanille pure
– des pépites de chocolat pour la décoration

Méthode:

Préchauffez le four à 350 degrés Celsius. Rincez bien les haricots. Incorporez tous les ingrédients dans un robot mélangeur. Prenez soin d’ajouter l’essence d’amande ou de vanille à la toute fin. Déposez le mélange dans un plat à cuisson de grandeur moyenne. Cuire au four pendant 30-35 minutes, selon votre four. Ne pas trop cuire. Les brownies sont prêts quand le gâteau reprend sa forme lorsque vous pressez légèrement avec votre doigt au centre. Parsemez de pépites de chocolat à la sortie du four. Laissez reposer au moins 40 minutes avant de démouler et de servir. Dégustez.

Partager cet article

Vous aimerez également