Vivre

Comment éviter les collations inutiles?

Avez-vous bien fêté L’Action de graisse en famille? Si oui, ne déprimez pas. Octobre est l’un des meilleurs mois pour reprendre de bonnes habitudes alimentaires. Le temps des fêtes et les party de bureau qui sont plus près qu’on ne le pense ne vous rendront pas la tâche facile plus tard. Revenons à nos bonnes habitudes dès aujourd’hui si on désire se remettre en forme et reprendre une routine alimentaire équilibrée. Seul problème à l’horizon: la table de cochonneries au bureau qui nous guette. Surtout que dans quelques jours, elle se remplira de bonbons d’Halloween!

Elle vous a attendue patiemment. Oui, oui, cette table potluck sur laquelle les collègues déposent viennoiseries et pâtisseries et charcuteries et autres délices! Tant qu’à y être, pourquoi ne pas ramener une assiette à son bureau question d’être plus productif. Finalement, vous reportez au lendemain le retour aux bonnes habitudes. Et au surlendemain. Et au sur-surlendemain. Pour finalement vous y mettre sérieusement le 8 décembre.
Si ce scénario vous semble trop familier, vous aimerez fort probablement les conseils de la Dre Susan Albers.

collationvideo

Cette psychologue s’est penchée sur l’effet de la mentalisation sur l’alimentation. Ainsi, en prenant conscience de comment vous mangez, vous pourriez éviter de manger des collations inutiles. Voici quelques-uns de ses trucs:

  1.   Soyez réalistes: La table potluckest là. Elle y a toujours été, et elle sera toujours là. Les évènements gourmands du bureau ne disparaîtront pas en fonction de vos projets alimentaires. L’objectif n’est donc pas de les éviter à tout prix et de tomber dans des régimes contraignants, mais bien de voir comment vous pouvez en profiter de façon saine et équilibrée. Ainsi, vous n’appréhenderez les sorties sociales avec vos collègues, mais vous pourrez plutôt en profiter au maximum sans culpabilité.
  2.   Évaluez votre niveau de stress: Plusieurs personnes ont tendance à manger davantage de collations en période de stress. Alors, lorsque vous avez envie d’aller vous chercher une barre de chocolat, demandez-vous: ai-je vraiment envie de cette collation ou c’est plutôt une façon de gérer mon stress? Prendre conscience de votre réel besoin vous aidera à mieux évaluer votre consommation. D’ailleurs, de façon préventive, prévoyez un outil de gestion du stress à votre bureau (ex.: une balle anti-stress, une poche chaude, de courts exercices de détente, etc.). En contrôlant votre degré de stress tout au long de votre journée, vous pourriez être moins tentés par des collations inutiles.
  3.   Le lieu: Essayez de vous éloigner de la fameuse table potluck. Si une quantité industrielle de gâteaux se retrouvent à 2 pas de votre porte, vous serez beaucoup plus tentés d’en reprendre au cours de la journée. À l’inverse, si elle se trouve à l’étage du dessous, vous y penserez à deux fois avant de vous y rendre. Bref, moins l’accès aux collations inutiles est facile, plus vous serez en mesure de respecter votre plan de remise en forme.
  4.   Concentrez-vous: Prenez le temps de prendre conscience de ce que vous mangez. Permettez à votre corps de bien assimiler cette action. En d’autres mots, assoyez-vous pour manger calmement plutôt que sur un coin de table en 2 minutes. Aussi, mettez de côté vos inquiétudes pour profiter du plaisir de manger. Les collations inutiles sont davantage propices au moment où vous travaillez tout en grignotant.

Bref, n’évitez pas la table potluck! Apprenez plutôt à en profiter pleinement ET sainement. D’ailleurs, si vous avez besoin d’aide pour repartir du bon pied, les services de Moi d’abord pourraient vous intéresser. Vous y trouverez des produits concoctés par une nutritionniste et une kinésiologue. Leur objectif est de jumeler plaisir et santé! Une option intéressante est de remplacer la nourriture par des boissons. Par exemple, un assortiment de thé sur une table incite tout autant au partage qu’une assiette de gâteaux. L’entreprise T surprise propose des boîtes de thé surprise que l’on peut se faire livrer à la maison et pourquoi pas, au bureau!

Bouger et bien manger? Bof… demain!

livre

Selon Karine Deneault, auteure du livre Bouger et bien manger? Bof… demain!, il est capital de ne pas sauter de collation (dès qu’on saute, on saute avec plus d’ardeur sur le repas suivant). Si la faim n’est pas présente, mais que l’idée de manger une grignotine vous donne l’eau à la bouche voici ses petits trucs:

  1. Faites autre chose immédiatement (changez de pièce, ça va passer).
  2. Appelez quelqu’un que vous aimez (et avouez-lui que vous mangeriez tout le plateau de fromage).
  3. Buvez un grand verre d’eau (et changez d’environnement immédiatement).
  4. Faites quelque chose de vos mains (allez changer l’eau des plantes, tant qu’à faire!).
  5. Pensez à votre objectif. Ce n’est pas le temps de le repousser. Apprenez de vos victoires antérieures (dans tous les domaines) et intégrez-les dans votre système de perte ou de maintien de poids.

Le petit truc de Mitsou? Transformez-vous en singe!

Faites vos provisions! Préparez-vous des lunchs santé et n’oubliez pas vos bouteilles de smoothie fait maison (avec des fruits glacés), car pour vos collations, il vous faut des fruits, des fruits et des fruits! C’est tout ce qu’il vous faut pour avoir une saine collation qui vous soutiendra et vous boostera d’énergie. Le seul hic, selon le naturopathe Christian Limoges , il faut toujours manger les fruits seuls. Les fruits font fermenter la nourriture qui devient alors beaucoup plus difficile à évacuer. Ne les mangez pas avec autre chose comme des noix ou du yogourt ou après un repas (ou dans votre salade). Gardez-les pour les collations. Pensez primates, pensez singes et attrapez une banane! Dès que vous avez faim dans l’après-midi, quitte à vous mettre une alarme sur votre cellulaire, mangez des fruits ou encore mieux, tendez la main vers un smoothie!

Partager cet article

Vous aimerez également