Vivre

Comprendre et gérer le stress de l’enfant

ciel-une

Le site Naître et grandir est vraiment bien fait, avec une tonne d’informations utiles pour les parents et ce, sur tous les sujets qui touchent nos enfants. Sur le site était récemment publié un dossier complet sur le stress. Car si nous sommes affectés par ce grand ennemi du siècle, les petits le sont aussi. Pourquoi? Comment? Qu’y a-t-il à faire?

Les causes

Un mot à noter pour se souvenir des situations qui peuvent stresser nos enfants: CINÉ (aussi applicable au stress chez l’adulte!). Ça regroupe le manque de Contrôle, l’Imprivisibilité, la Nouveauté et l’Égo menacé (quand, par exemple, on doute de leurs capacités).

Aussi, une étude a démontré que, plus un parent présentait des symptômes de stress et de dépression, plus l’enfant produisait des hormones de stress!

Comment ça se manifeste

Il n’y aurait pas de signe précis, les manifestations étant très différentes d’un enfant à l’autre, mais un très bon indicateur est son changement de comportement, d’attitude, qui permettent de détecter le stress. Le parent serait donc la meilleure personne pour se rendre compte que son enfant est stressé.

On surveille donc un enfant qui, tout d’un coup, s’oppose à nous de façon excessive, qui a des troubles du sommeil, qui a de la difficulté à entrer en contact avec les autres, les troubles de l’appétit et même l’eczéma.

Qu’est-ce qu’on peut faire?

On lit dans le dossier qu’il y a certains stress normaux. Le stress inutile, qui pourrait devenir chronique, sont ceux auxquels on doit faire attention. Un stress normal est sain, car il permet à l’enfant de développer sa propre résistance au stress. Les surprotéger ferait en sorte qu’ils n’apprendraient pas comment gérer la nouveauté et l’imprévisibilité, et seraient démunis dans des cas comme des changements de routine ou encore à une opinion qu’on pourrait émettre les concernant.

Reprendre les éléments du C I N É pour vous poser des questions serait une bonne méthode pour comprendre si une situation pourrait être stressante pour vos enfants: pourra-t-il contrôler la situation? Est-ce imprévisible? Est-ce nouveau? Est-ce que cela menace son égo? Si la réponse est oui à une de ces questions, vous pourriez par exemple préparer votre enfant en lui parlant de l’événement à venir. L’encadrer et lui donner des repères sont essentiels pour prévenir et gérer le stress. Parce qu’il n’y a pas de solution universelle, il faut adapter les interventions selon ce qu’on connaît de nos petits, qui peuvent vivre une même situation avec des perceptions différentes, même s’ils sont frères et soeurs, par exemple.

Et parfois, nous, parents, pouvons être la cause du stress… En arrivant stressés à la maison, donc moins patients, de mauvaise humeur, on peut leur transmettre notre stress. En s’en rendant compte, on peut rectifier le tir, changer nos comportements et ainsi transformer celui de nos enfants.

Nos petits ont aussi besoin de sentir que nous avons le contrôle. Un parent imprévisible, par exemple, pourrait causer du stress, car celui-ci ne sentirait pas qu’il a, comme enfant, un certain contrôle sur sa vie et sur son parent. Vous pourriez alors lui laisser choisir le menu une fois par semaine, choisir une période de jeu avec vous, choisir sa tenue… L’estime de soi (le É pour égo) est aussi primordiale dans son développement alors passer du temps de qualité avec lui et vous assurer de lui dire que vous l’aimez, en le valorisant de multiples façons, sera la plus efficace des méthodes.

Si le stress est relié à un événement traumatique, comme la mort, ou se faire mordre par un chien, par exemple, il faudra lui réapprendre à ne pas donner trop d’importance aux événements du quotidien qui vont évoquer l’événement.

meditation-pour-les-enfants

 

Photo: zen-et-organisee.com

Se servir de son imagination!

Il y a plusieurs conseils dans le dossier sur comment gérer des situations de stress et une m’a beaucoup plus en particulier, car elle montre comment une simple d’idée peut devenir une belle solution.

C’est le papa qui sait que sa petite de deux ans se fera garder pour la première fois. En plus d’avoir demandé à la nouvelle gardienne de se présenter la veille pour que la petite puisse la rencontrer, il a convenu avec elle de la stratégie Smarties, sortie tout droit de son imagination. À toutes les étapes qu’elle devrait franchir au cours de la soirée (finir le repas, mettre son pyjama, jouer avec son toutou, etc.), le papa avait mis la petite friandise à proximité. Il offrait ainsi à sa petite d’avoir du contrôle sur les événements en plus d’éliminer une bonne partie de l’aspect nouveauté.

Bien sûr, si on sent qu’on a fait ce qu’on pouvait et que les signes persistent, on n’hésite pas à consulter un professionnel, qui pourra aider tant l’enfant que le parent, dans la situation. Je vous invite à consulter ce bon dossier pour d’autres informations ou des ressources!

naitreetgrandir.com

Partager cet article

Vous aimerez également