Tendance

Congeler ses ovules pour travailler plus

ovule-une

Après les partys Tupperware, d’objets érotiques, de botox… Les partys d’ovules?

J’exagère, bien sûr, quoique… Je ne sais pas si vous en avez entendu parler mais les entreprises Apple et Facebook offrent dorénavant aux à leurs employées américaines de les soutenir financièrement pour qu’elles congèlent leur ovule, question de pouvoir se concentrer entièrement sur leur carrière. Leur motivation : offrir la possibilité aux femmes de ne plus choisir entre leur carrière et leur vie de famille. Cette méthode serait aussi une façon de ne plus être stressé de trouver le bon compagnon pour avoir un enfant. Et, bien entendu, attirer les candidates féminines dans le monde du high-tech où deux hommes pour une femme sont engagés. Leur offre : payer les frais jusqu’à 20 000$, ce qui soutiendrait le prélèvement de deux ovules et les frais de conservation par année qui sont de 500$ minimum. Facebook et Apple seraient les premières grandes entreprises à offrir cet avantage pour des raisons non-médicales, mais Microsoft, Citigroup et Google seraient aussi dans le coup.

Bien entendu, cette mesure fait couler beaucoup d’encre… Ces compagnies envoient un message qui me semble clair aux femmes : oui, vous pouvez penser à la maternité (peut-être même juste y penser, en fait!), mais vraiment pas tout de suite et votre carrière devrait passer avant tout. Ensuite, cette proposition implique que la femme devrait recourir à la procréation assistée et non pas parce qu’elle ne peut pas avoir d’enfant, mais pour gérer un horaire professionnel. Alors que d’autres mesures, beaucoup plus humaines, connectées sur la réalité et aidant vraiment leurs employées auraient pu être mises en place : une garderie sur place, des horaires de travail flexibles, la possibilité de travailler de la maison…

En attendant ces mesures, une compagnie comme Eggbanxx organise dans les grandes villes américaines des Eggparties (oui oui, des parties d’ovules!) qui sont en fait des soirées d’information dans de grands hôtels. Pour 45$ par tête, les femmes socialisent et en apprennent plus sur le processus de la congélation d’ovules. Eggbanxx offre le service à la moitié du prix de ses compétiteurs et encourage les femmes entre 25 à 38 ans à s’y rendre.

Ceci dit, la fertilité n’est pas un party pour bien des couples. J’aimerais bien vous entendre là dessus. Selon vous, dans ce cas, on fait face à la vision moderne de la maternité ou c’est une utilisation du corps de la femme pour les besoins corporatifs?

Pour lire sur les autres questions éthiques que le débat soulève : www.lefigaro.fr

Partager cet article

Vous aimerez également