Vivre

Damask & Dentelle : le livre

deco-une

Elle a choisi son moment de publication, la dame! L’automne n’est-il pas le meilleur moment pour repenser son intérieur? Au pire, on « pouffe » les coussins existants et on replie la couverture sur le divan du salon. Au mieux, on redessine, on imagine et on se donne un vrai projet à exécuter de A à Z. En ce sens, le magnifique livre de Vanessa Sicotte, Damask et Dentelle, est une ressource remarquable.

Page par page, on passe en revue toutes les pièces de son chez-soi, du vestibule et de l’entrée au salon en passant par les salles d’eau. Vanessa n’est pas maître que dans la déco. Elle a un sens inné de l’organisation qui simplifie la compréhension des éléments-clé pour la réussite d’un décor bien personnel. La bloggeuse de Damask & Dentelle déniche depuis 8 ans les meilleures adresses (pas seulement les plus chères) et fait découvrir son savoir-faire tant sur le Web qu’à la télé sur les ondes de Canal Vie.

Puisque nous faisons refaire nos planchers et que je ne me peux plus de terminer la déco de la maison familiale (le premier étage a été refait 2 fois, mais le 3e n’a jamais même été repeint depuis l’achat de la maison il y a plus de 10 ans), avec l’aide de son livre, j’oserai peut-être tenter ma chance dans le DIY. Mais avant cela, il faut un plan de match. Voici donc le modus operandi pour réussir une pièce de A à Z.

Magasiner chez-soi

Avant de tout racheter en neuf, prendre des photos d’éléments que l’on a chez soi et créer un babillard pour repenser la pièce à décorer avant de tout bouger. Trouver là-dedans des éléments qui vous plaisent vraiment et qui pourraient devenir une source d’inspiration pour le projet : une tasse, un tissu, les motifs d’un foulard, une carte postale ou un coussin. Tout est permis. Prenez du recul pour déterminer votre style. On se rendra compte que comme pour les vêtements, on a un thème qui revient plus souvent que les autres. C’est ce que vous appellerez votre style de décoration. Ajoutez-y une touche de fantaisie, puisque l’on est encore sur le babillard! Ajoutez maintenant des adjectifs et mettant des mots sur les images. Vous le voulez comment votre décor? Cozy? Douillet? Éclaté? Élégant? Il est important de mettre une intention derrière les gestes que vous poserez par la suite.

Le budget

Tout le monde en parle, mais personne ne le fait. Penser à son budget est un mal nécessaire. Si c’est 500 $, ce sera 500 $. Si c’est 1 000 $, on devra dénicher des articles et user de créativité pour trouver le divan en cuir (ou qui ressemble à ça) ailleurs que dans les boutiques traditionnelles, mais c’est là aussi que la magie peut souvent opérer.

La liste de magasinage

Y inscrire tout ce dont vous aurez besoin : la peinture, le mobilier, l’éclairage, les miroirs, l’art, les cadres, les rideaux, les tapis, les coussins décoratifs, les jetées, les accessoires, les paniers de rangement ou sacs à jouets…

Le ruban à mesurer

Il faudra tout mesurer avant de se rendre en boutique : les dimensions maximales pour le divan, le tapis, la fenestration…

Le questionnaire

Il faut aussi se poser les bonnes questions sur la vocation de la pièce :

  • Quelles sont les activités que nous faisons dans cette pièce? (Toute la famille a son mot à dire là-dessus.)
  • Est-ce que la pièce se veut intime ou au contraire, prête à recevoir?)
  • Est-ce que l’un des membres de la famille a des allergies, par exemple à la laine, à la fourrure, à la plume d’oie ou à la couleur orange?
  • À quelle image pensez-vous lorsque vous imaginez la déco de votre salon?

Bien choisir son éclairage

  • Éclairez trois des quatre coins de la pièce en prenant soin de pointer l’une des lampes sur un objet ou une plante.
  • Utilisez un mélange de lampes de table et de lampe sur pied, certaines avec un éclairage descendant et d’autres qui illuminent le plafond.
  • Pensez à la lecture dans tous les endroits de la pièce où l’on peut s’asseoir.  

 

 

 

 

Partager cet article

Vous aimerez également