Culturel

Des filles cool à rencontrer au Salon du livre de Montréal

jeune-une

Certaines sont entrepreneures, d’autres rêvent d’écrire depuis leur tout jeune âge. Elles seront au Salon du livre pour raconter leur histoire et échanger avec les lecteurs :

Élianne Gamache Latourelle, jeune pharmacienne devenue millionnaire avant 30 ans, qui lançait son premier livre lundi dernier, fera ses débuts dans l’arène du bouquin. Même si elle ne risque pas de gagner le prix Goncourt avec cette oeuvre, pourquoi ne pas aller lui demander quelques trucs pour réussir? Celle qui avait 20 000$ de dettes en sortant de l’université a bien su se débrouiller. Son slogan préféré? La vie t’a donné des citrons? Fais-en de la… ‘millionade’!

Elle sera au kiosque des Éditions Un monde différent au Salon du livre de Montréal.

Pour suivre ses activités et conférences, sa page Facebook est ici!

maxresdefault-1

Louise Courey Nadeau, maman de quatre enfants et auteure du nouveau conte de fées moderne « Le voyage de Magelica », raconte l’histoire d’une petite fille bien brave au sang de fée, tentant de répondre à bien des questions sur sa naissance en partant à l’aventure dans un monde rempli de personnages mythologiques, avec son ami, un bébé dragon bien mignon.

Louise Courey-Nadeau sera aussi au Salon du livre de Montréal. Avis aux professeurs, son livre format géant peut être un bon outil de classe

www.magelica.com

Pour voir le livre format géant de Louise, la voici en entrevue au kiosque 437b:

Catherine Girard Audet, traductrice de romans jeunesse comme Bob l’éponge et Lizzie McGuire, auteure des 6 romans adorés des petites filles (surtout la mienne), La vie compliquée de Léa Olivier, maintenant aussi distribuée en France, en Belgique et en Suisse, n’en est pas à ses premières expériences au Salon du livre. Elle sera cette année invitée d’honneur et présentera sa première BD, inspirée des aventures de Léa Olivier, cette jeune fille qui, à l’âge de 13 ans, quitte la campagne et déménage en ville et s’y trouve bien déboussolée.

Les pré-ados qui ont lu la série aimeront découvrir en images l’univers rigolo de Léa, après avoir vécu le choc de voir les personnages pour la première fois et se défaire de l’image qu’elles avaient en tête. Elles attendent déjà la suite avec impatience. J’aime bien cette entrevue de Radio-Canada sur la sympathique auteure:

ici.radio-canada.ca

FullSizeRender1

Partager cet article

Vous aimerez également