Culturel

Ma lecture d’été pourrait peut-être devenir votre lecture d’automne et peut-être, le livre le plus inspirant de l’année! Chose certaine, il l’a été pour moi!

ellesontfaitlamerique

«Elles ont fait l’Amérique» est le tome 1 de la série De remarquables oubliés, écrit par le couple Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, qui rétablit la mémoire de quinze femmes dont on a peu lu le récit dans nos livres d’histoire.

On y raconte, entre autres, la fabuleuse histoire de Mina Benson Hubbard, qui a réussi à faire ce qu’aucun homme blanc (et encore moins une femme blanche) n’avait fait auparavant: aller jusqu’au Labrador et détailler en photos et en écrits cette terre. Quel courage et détermination pour cette femme qui était vouée à une vie bien banale au départ. Jeune institutrice ontarienne, devenue infirmière, elle marie un journaliste au nom de Léonidas Hubbard, qui n’a qu’un seul rêve : être le premier à se rendre de North West River jusqu’au Labrador et en écrire un récit inédit. Il part avec deux hommes, un peu trop tard à la fin de l’été, se perd en cours de route et meurt de faim et de froid. La mission échoue et son guide métis, mi-cri, mi-écossais revient chercher le corps à la fonte des neiges le printemps suivant. Le troisième partenaire de voyage a quand à lui la chance de revenir sain et sauf à New York. Il écrit un roman qui devient un bestseller, «The Lure of the Labrador Wild: The Story of the Exploring Expedition Conducted by Leonidas Hubbard», publié en 1905. Dans ce livre, il rejette sur Leonidas, le mari de Mina, les causes du drame. Selon lui, il était mal préparé et a agi en amateur.

Mina est abattue, mais décide de réhabiliter la mémoire de son mari en réussissant elle-même le voyage, aidée par le guide métis engagé par son regretté homme. Elle part à Halifax en 1905, déterminée plus que jamais à réaliser tout ce que son cœur lui dicte. Partir dans les confins de la sauvagerie extrême, pour une jeune et jolie veuve à l’aube de la trentaine, ce n’est pas très bien vu en début du siècle dernier, mais elle est entêtée! À partir de ce moment, elle photographie et note tout dans son journal: les paysages grandioses, la faune, les autochtones, leur mode de vie. Elle réussit ce que son mari n’a pas eu la chance d’accomplir et marque par le fait même l’histoire. En effet, d’un point de vue scientifique, l’expédition réussie par cette exploratrice a permis de recueillir beaucoup de notes, de documents photographiques, etc. D’ailleurs, la carte de l’est du Labrador que traça Mina fut publiée par l’American Geographical Society et a servi de référence officielle jusqu’à l’avènement des cartes aériennes vers 1903.

C’est ce goût de liberté absolue et de détermination qui m’inspire tant de ce récit. Je crois sincèrement que ce livre, Elles ont fait l’Amérique, écrit par Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, devrait être une lecture obligatoire au secondaire pour inspirer toutes les jeunes femmes en attente de devenir «grandes» (car on le devient toutes, à notre façon). Ironiquement, j’ai l’impression qu’il n’y a pas mieux que ces quinze récits de femmes aux mémoires oubliées pour faire apprécier l’histoire. Il y a certainement dans une de ces épopées féminines la mèche pour allumer et inspirer une  femme de notre millénaire. Car tout est encore à explorer, sur le chemin de la liberté.

Partager cet article

Vous aimerez également