Culturel

En mer

en-mer-une-livre

Un homme angoissé à la mer Il a pris une sabbatique de trois mois. Il naviguera en solo sur la Mer noire, un rêve qu’il caresse depuis des années. Il a demandé à sa femme de naviguer avec sa fille de sept ans, Maria, pendant les deux derniers jours, entre le Danemark et le Pays-Bas. Sa femme les attendra sur le quai à leur arrivée. Il ne doit pas la décevoir. Il lui a promis qu’il lui ramènerait sa fille en toute sécurité, mais un gros nuage noir plane au-dessus du bateau. Puis cette nuit, la dernière nuit du voyage, Maria disparait.

Ce fut mon choix à moi. Je voulais l’aventure. Les gens normaux évitent l’aventure- ils ont raison. Quand tu escalades une montagne, ton sort est entre les mains de la montagne. Qu’est-ce que ça peut lui faire, à la montagne, si tu tombes?

Mon sort est entre les mains de la mer. Qu’est-ce que ça peut lui faire, à la mer, si j’échoue? Jusqu’à présent, je voyais la mer comme une compagne, une amie pour faire route ensemble. J’avais trois vrais amis. Hagar, Maria et la mer. Mais la mer ne peut pas être une amie. L’eau n’a ni sentiment ni histoire. Elle ne fait rien, elle est, c’est tout. Si elle t’assassine, si elle te noie, il n’y a rien à chercher que ta propre stupidité. La mer n’est ni une amie ni une ennemie.

Contrairement à sa couverture, une photo d’une mer calme, le court livre joue avec nos nerfs avec beaucoup de finesse. Ce premier roman du journaliste néerlandais Toine Heijmans a reçu le Prix Médicis étranger en 2013 et les droits cinématographiques étaient déjà achetés avant sa parution.

En mer, 155 pages.

Partager cet article

Vous aimerez également