Vivre

Enfants vivants avec le TDAH: Un psy pour les parents aussi

enfant-tdah

Nous avons tous déjà entendu parler du Trouble du déficit de l’attention (TDAH). Ce trouble neurologique, qui touche environ 5% des petits, affecte la concentration et le contrôle du comportement de l’enfant (et l’adulte!). Lorsqu’on fait référence au TDAH, le mot médication n’est jamais très loin. De nombreuses études ont toutefois suggéré que d’autres interventions pourraient aider à diminuer la présence des symptômes. Comme, par exemple, l’activité physique et des méthodes d’apprentissage différentes.

Une organisation américaine souhaiterait toutefois que le rôle du parent soit maintenant davantage ciblé. Souvent dépassés et épuisés par la vie quotidienne avec un enfant vivant avec le TDAH (et Dieu sait comment ça peut être rock’n’roll!), certains parents peuvent s’arrêter à l’utilisation des psychostimulants pour diminuer les symptômes du trouble. Cependant, plusieurs réalisent rapidement que la médication n’est pas suffisante, car certains problèmes de comportement persistent. Pourquoi? Entre autres parce que le TDAH peut s’apparenter, ou être accompagné, de plusieurs autres troubles; anxiété, dépression, problèmes physiques, difficultés relationnelles, impulsivité verbale ou physique, etc. La façon dont le trouble s’exprime chez l’enfant peut donc être très complexe à comprendre et il peut devoir être géré à plusieurs niveaux en même temps.

C’est pour cette raison que le Centers for Disease Control and Prevention recommande que le parent profite également d’une thérapie. Cela lui permettrait ainsi de mieux:

  • Accompagner son enfant dans ses difficultés
  • Reconnaître et comprendre les besoins de l’enfant
  • Adopter des pratiques parentales aidantes
  • Développer une empathie pour l’enfant qui vit avec le TDAH
  • Améliorer la communication parent-enfant

Ainsi, le but n’est pas de culpabiliser les parents, mais bien de souligner que plusieurs d’entre eux ont besoin de soutien adapté à leur situation pour aider adéquatement et efficacement leur enfant. Le parent joue un rôle majeur pour diminuer certains symptômes présents. Il est donc important de se concentrer sur lui aussi!

Pour ces raisons, si vous en ressentez le besoin, vous ne devriez pas hésiter à joindre un regroupement comme Panda qui vous aider à comprendre mieux la situation et réaliser que vous n’êtes pas seul, ou à contacter un professionnel de la santé (psychologue, neuropsychologue, etc.) pour vous aider à mieux soutenir votre enfant! Aussi, à la suite de l’évaluation de votre enfant par un neuropsychologue ou un psychologue, discutez avec lui du livre Mon cerveau a besoin de lunettes. S’il s’applique à votre situation, il pourrait vous être très utile!

mon-cerveau-a-besoin-de-lunettes

Quel ouvrage ou technique vous a le plus aidé dans l’évolution de votre enfant?

Partager cet article

Vous aimerez également