Vidéo

Entretien avec Gabrielle Destroismaisons

L’histoire était trop inspirante pour ne pas être racontée dans un contexte simple et intime : j’ai revu la chanteuse Gabrielle Destroismaisons l’hiver dernier, lors d’un événement pour le cancer du sein du Québec, où elle était venue donner du temps pour faire un joli numéro piano-voix.

Je l’ai félicitée pour la petite entreprise de bijoux qu’elle venait de fonder. Elle m’a répondu qu’elle faisait un truc beaucoup plus extraordinaire : à 31 ans, elle venait d’entreprendre de terminer son secondaire 5, après avoir tenté de ‘raccrocher’ à deux reprises. Gabrielle a dû quitter l’école à la fin du secondaire 4, à 16 ans après avoir connu une ascension rapide dans le monde de la chanson avec notamment les hits Folle folie et Et cetera.

Ce genre d’histoire me donne à tout coup des frissons et c’est pourquoi j’ai décidé ce printemps dernier de produire une entrevue chez moi, dans mon salon, pour lui laisser l’espace pour expliquer son histoire peu commune mais qui rejoindra, j’en suis certaine, plusieurs d’entre vous. Nous avons discuté du milieu peu fortuné dont elle est issue, où l’éducation n’était pas valorisée, et de son retour en classe à l’éducation aux adultes.

Le challenge qu’elle s’est donné prend une humilité que je salue et je suis fière de vous présenter cet entretien aujourd’hui, maintenant qu’elle a son diplôme en main et qu’elle vient de commencer son année préparatoire à l’Université de Montréal en sciences humaines et sociales (bravo!). En espérant que cette entrevue vous inspirera à atteindre vos rêves, même si vous devez vous reprendre à quelques reprises pour y arriver (comme c’est souvent le cas). Prenez-vous un café ou un thé, je vous invite chez moi pour un moment avec la charmante et brillante Gabrielle Destroismaisons.

Pour suivre Gabrielle dans ses activités: gabrielledestroismaisons.ca

Twitter : @gabrielledtm

gabrielle-photo

Partager cet article

Vous aimerez également