Vivre

Gaffes d’enfant: un bon souvenir?

gaffes-enfants-2

C’était il y a six ans. J’ai reçu par courriel un message de ma belle-fille Kaia m’indiquant que ma grande fille avait coupé les cheveux de sa petite soeur de deux ans et demi et que Mila avait maintenant un toupet et une coupe qui laissait à désirer.

gaffes-enfants-1

Je ne me suis pas énervée plus qu’il fallait, on n’en était pas à la première gaffe d’enfant dans la maison! Il y a eu la fois où elles avaient pris de la teinture à tee-shirt «tie dye» pour se faire un spa. Elles étaient sorties de la salle de bain avec les mains et les bras bleus. Pas un petit bleu léger, mais un bleu indigo qui les a fait ressembler à des personnages d’Avatar pendant une semaine.

Il y a aussi eu la fois où j’étais en furie contre la petite voisine tannante qui avait dessiné un cœur sur ma porte d’entrée avec une roche, avant de m’apercevoir que c’était la mienne qui s’était improvisée artiste urbaine. L’œuvre est encore là, à surprendre tous les gens qui me visitent pour la première fois. Un signe que ces souvenirs sont plus précieux que l’on pense. Si je l’avais su, quand mon papa m’a réprimandée comme jamais après que j’aie sculpté mon nom sur sa chaise berçante préférée, l’une des antiquités qu’il avait collectionnées au fil du temps, j’aurais peut-être moins pleuré. Mais encore, ce moment n’aurait peut-être pas été gravé dans ma mémoire!

gaffes-enfants-3

Je suis curieuse. Quelles gaffes avez-vous faites, ou lesquelles avez-vous subies grâce à votre progéniture en fleur?

Partager cet article

Vous aimerez également