Vivre

Hawaï: découvrir le lever du soleil sur un volcan endormi

hawai_cover

Les enfants en rêvaient depuis longtemps. Pour moi, Hawaï résonnait plus comme un fantasme qu’une probabilité. Mon chum avait quant à lui une idée en tête: pourquoi ne pas aller fêter Pâques (et notre 19ième anniversaire) dans les îles? Ce serait Maui et Big Island.

IMG_6603

Le reste évoque le coup de foudre avec ce tout-inclus qu’est Hawaï. Un tout-inclus? Mais si! Avec les différents paysages qui cohabitent :  les plages du Pacifique, les forêts majestueuses, les volcans endormis qui offrent des kilomètres d’étalement de pierres volcaniques et des champs où l’on cultive des avocats à profusion!

noir

observatoire

1er stop obligatoire: le volcan rouge Haleakalā sur l’île de Maui, sur lequel est juché un observatoire d’étoiles et où les gens se rendent pour voir la nuit se terminer et le soleil se lever. Mais d’abord, il faudra sauter hors du lit à 2h du matin, quitter l’hôtel à 3h max, faire 1h45 de voiture (dont 50 minutes dans le noir sur une route bien asphaltée, mais zig zaguée au max) et se stationner le plus rapidement possible pour avoir la meilleure vue. Difficile à croire qu’il est possible de monter à 10 000 pieds d’altitude en voiture et non en avion! Difficile aussi de penser qu’il peut faire 4 degrés à Hawaï, mais croyez-moi, la couverture au-dessus des 3 épaisseurs de chandails valait son pesant d’or!

IMG_6410

mitsou et iohann

La tête dans les nuages, les pieds sur ce qui semble être du domaine de la lune, les touristes de partout font connaissance en échangeant services de photographie (s’il y a bien un endroit sur terre ou le selfie est inefficace pour capter la magie du paysage, c’est bien sûr le East Maui volcano!).

Il y a l’orangé qui se pointe dans le noir, puis à chaque minute qui défile et que la lumière s’installe un peu plus, on comprend de mieux en mieux la poésie de la scène. Quand le jour est enfin installé, le déclic se fait entre les sensations de la montée en voiture dans la noirceur totale et le paysage à couper le souffle que l’on voit se déployer à la descente. De l’horizon lunaire, on passe à la toundra puis plus bas à la forêt tropicale. J’aurai vu le Grand Canyon, et le volcan de Haleakalā! Au Grand Canyon, j’avais pleuré. Sur l’Haleakalā, je jubilais comme une enfant. C’est là que j’ai refait mes plans pour l’avenir: quand je vais être grande, je vais revenir souvent.

IMG_6408

IMG_7652

Quelques minutes avant d’arriver au niveau de la mer, le restaurant du Kula Lodge attend les affamés avec des quiches aux tomates séchées et crêpes au sirop d’érable et noix de coco. Parfait pour une mère affamée et un bébé en décalage horaire!

P.-S., les fans de hiking devraient sérieusement penser à ce lodge qui offre des maisonnettes en bois rond, un resto, un marché et une galerie d’art juste en bas du volcan. Un paradis pour les amoureux de la montagne.

IMG_6368

IMG_6414

IMG_6361

http://www.kulalodge.com

Partager cet article

Vous aimerez également