Vivre

Histoire de peur

histoire-de-peur

Vous rappelez-vous de votre premier film d’horreur? Pour ma part, je ne sais pas si c’était le premier, mais celui qui m’a le plus marquée, c’est Damien et la malédiction. Après celui-là, j’ai arrêté d’en regarder. Je me trouvais un peu ridicule d’avoir à courir pour sauter dans mon lit afin de ne pas me faire attraper les pieds ou de devoir dormir la tête sous les draps par peur de sentir une main se glisser dans mes cheveux.
Les phénomènes paranormaux

Croyez-vous aux phénomènes paranormaux? Êtes-vous du style à penser qu’il y a toujours une explication logique? Faites-vous partie de ceux qui sont convaincus qu’ils sont une invention provenant d’esprits un peu trop créatifs ou perturbés?

Pour ma part, j’oserais dire que le jour où ça vous arrive, toutes ces réponses sont à considérer et même plus, car qu’on le veuille ou non, ces phénomènes extrêmement nébuleux restent difficiles à analyser.

Pendant des années, j’ai moi-même vécu beaucoup de questionnements concernant certaines expériences que j’ai involontairement été appelée à vivre. À commencer par cette fois où je dormais confortablement dans ma chambre quand soudainement, j’entendis un bruit provenant de la penderie. Sur le coup, j’ai pensé qu’un de mes chats qui devait s’y être caché, mais plus le bruit se faisait insistant, plus j’avais l’impression qu’il y avait quelqu’un à l’intérieur qui poussait pour sortir. Puis, tout à coup, vlan! La porte coulissante glissa d’elle-même sur une distance d’environ 30 à 45 centimètres et elle s’arrêta net. Euh…

Figée par la peur, je fixai l’ouverture en espérant qu’il n’en sorte pas quelque chose. (Même pas un E.T. téléphone maison aussi mignon soit-il!) Les minutes passèrent et il n’y eut plus aucun bruit ni mouvement. Je pus donc me remettre à respirer un peu mieux, mais mon cerveau se mit en mode doute. Est-ce que j’avais rêvé?

Un autre soir, j’étais dans ma phase profonde de sommeil quand, soudainement, j’éprouvai le besoin d’entrouvrir les yeux, sentant une forte présence à mes côtés. Un coup d’œil sur ma gauche et je constatai avec horreur que se tenait, juste à côté de mon lit, un drôle de personnage à la peau très foncée et qui semblait vouloir se pencher au-dessus de moi. On aurait dit un homme de l’Égypte antique de par son nez aquilin et sa coupe de cheveux. J’eus alors le réflexe de me frotter les yeux pour vérifier si ce n’était pas une illusion d’optique, mais ce n’était malheureusement pas le cas puisqu’il n’avait pas bougé d’un millimètre. (Là, j’étais vraiment dans la merde!) Heureusement, il disparut aussitôt, comme aspiré par le sol, sous mon regard incrédule.

Après ces deux épisodes très rapprochés, ai-je besoin de dire que j’ai campé pendant quelques jours sur le divan du salon? Même mes chats, qui avaient toujours l’habitude de forcer la porte de ma chambre pour entrer, refusaient désormais de pénétrer dans la pièce.

Ces phénomènes ont été suivis par d’autres comme la radio qui s’allumait toute seule, des voix derrière ma fenêtre la nuit et, une fois en plein jour, le bruit de la porte d’entrée qui se referme, des pas dans le vestibule et des paquets qui sont déposés sur une table. Comme j’étais alors occupée au téléphone à l’autre bout de l’appartement, je ne me suis pas inquiété outre mesure. Toutefois, quand j’ai raccroché pour interpeller ma colocataire et que je n’ai eu comme réponse qu’un lourd silence parce qu’il n’y avait absolument personne dans la pièce… J’en ai eu la chair de poule.

L’endroit ou la fille?
Plus tard, j’ai déménagé dans un autre appartement où il y a eu aussi des phénomènes inquiétants. Et dans un autre… Et puis un autre… Chaque fois, il se passait des choses. Aujourd’hui, croyez-le ou non, il m’arrive encore d’entendre ou de voir des trucs étranges. Toutefois, l’incident le plus traumatisant est cette apparition en pleine nuit d’un homme habillé de blanc qui est passé en courant devant ma porte de chambre entrouverte et s’est mis à dévaler les escaliers à toute allure en faisant tellement de bruit que j’avais l’impression qu’ils étaient dix personnes à se bousculer en descendant. J’entendais frapper violemment contre les murs tout le long du trajet qui se termina à la porte d’entrée de la maison. C’est du moins l’impression que j’en ai eue.

J’étais littéralement paralysée par la peur, ne sachant trop quoi penser de ce que je venais de voir et, surtout, d’entendre. Je me demandais comment j’allais tenir le coup jusqu’au petit jour. De plus, je redoutais de retrouver ma cuisine sens dessus dessous à cause de l’énorme vacarme que j’avais entendu. C’était comme si la chose s’était promenée d’un mur à l’autre. Juste à l’écrire, j’ai un malaise.

Apprivoiser l’inexplicable
Ce qu’il y a de particulier, c’est que je constate que je ne reste pas longtemps marquée par la peur. Peut-être parce que j’ai compris certaines choses depuis. Par exemple, que cela n’a rien à voir avec l’endroit où j’habite, mais davantage avec la fille que je suis. En fait, on m’a déjà dit que j’aurais certaines aptitudes pour communiquer avec les entités et cela expliquerait pourquoi on rode autour de moi. J’y crois un peu et (je touche du bois) car le calme est revenu chez moi depuis un certain temps. Probablement depuis le soir où j’ai clamé à haute voix : Arrêtez de me déranger! Je ne vous entends pas et ça ne m’intéresse pas de passer vos messages!

Ça arrive plus souvent qu’on le pense
C’est étonnant de constater que nous sommes plusieurs à avoir vécu des expériences pour le moins intrigantes. Suffit qu’on pose la question autour de soi et voilà que les histoires fusent. J’ai mon amie Marithé qui pourrait nous entretenir sur le sujet durant toute une soirée et, dans son cas, il s’agit de récits qui font réellement honneur aux films les plus effrayants. Nuits d’insomnie garanties!

Que l’on croie ou non aux phénomènes paranormaux, nous sommes tous d’accord pour dire qu’il s’agit là d’un sujet qui soulèvera toujours beaucoup d’intérêt et, surtout, énormément de questions.

Avez-vous déjà vécu pareilles situations? À votre tour de me faire peur!

Procurez-vous le Carnet de route pour manifester l’inattendu à jackiebhamilton.com

Partager cet article

Vous aimerez également