Tendance

Hygge : regarde les Danois!

Le livre que je vais suggérer à tous mes amis pour le temps des fêtes, c’est Le livre du Hygge, Mieux vivre, la méthode Danoise. Qu’est-ce que le hygge (à prononcer «hoo-ga»)? C’est l’art de la détente et de vivre ensemble. C’est comme notre cocooning à nous, mais version ancrée dans les valeurs traditionnelles familiales, en bas de laine, sous la lumière vacillante d’une bougie, un chocolat chaud à la main avec un chat qui dort sur le divan. Il a été écrit par Meik Wiking, le président de l’Institut de recherche sur le bonheur de Copenhague. Mais comment maîtriser l’art du hygge? C’est souvent dans les choses bien simples qu’on trouve la réponse.

Hygge? C’est vivre ensemble, sans cellulaire!

On range les téléphones dès que l’on sort du bureau à… 17h30 max! Et le week-end? On vous traitera de fou si vous tentez de régler un dossier au lieu de jouer avec les enfants. C’est ancré dans les mœurs et coutumes et on ne déroge pas à la règle! Les Danois savent depuis toujours que le bonheur, ça se partage ensemble, souvent autour d’un bon repas. La majorité des Danois estiment que le nombre idéal de convives pour une soirée hygge est de 4 personnes. Les conversations doivent demeurer légères, donc pas de chicane sur la politique ou la religion et le temps de parole doit être bien réparti. Ici, personne ne tire la couverte de son bord pour imposer sa vision des choses. De plus, l’hôtesse danoise ne se fend pas le pompon à cuisiner pendant que tout le monde discute au salon. On cuisine et on range ensemble et la répartition des tâches est égale pour tout le monde, ce qui donne du temps pour se parler et jouer à des jeux de société.

L’élément le plus important du hygge?

C’est l’art d’éclairer une maison avec de jolies lampes bien réparties pour créer une lumière chaleureuse. Le feu de foyer est très important, mais la chandelle est LE must! Les Danois estiment que les bougies sont l’élément qui représente le plus le hygge. On les qualifie de lumières vivantes et on en allume partout, pas juste dans le salon, mais aussi dans les salles de réunion au bureau et même… dans les classes des écoles parce qu’elles créent un sentiment de bonheur et de confort. On aime le concept, mais cela serait impensable ici pour les Nord-Américains!

chandelles

Le Danemark consomme plus de bougies par habitant que n’importe quel autre pays d’Europe. Chaque Danois brûle environ six kilos de cire par année. On ne parle pas ici de la chandelle parfumée pour enlever l’odeur du poisson, mais bien de la chandelle traditionnelle blanche et sans parfum. D’ailleurs, le plus grand fabricant danois de bougies n’a même pas de collection parfumée. Quand on y pense, c’est comme les Japonais et leur thé. Il est impensable pour eux de boire comme nous un thé pêche et crème ou feuilles d’automne et citrouille!

Attention toutefois aux chandelles: les bougies libéreraient plus de particules de suie que la cigarette (ou une rue passante). Il faut donc aérer les pièces après avoir allumé une bougie, même en hiver!

Le plaisir de la vie… dans une tasse!

Les bons cafés, thés, tisanes et chocolats chauds sont extrêmement hygge! Il fait bon se réchauffer le cœur et les mains en appréciant chaque gorgée et en dégustant de petits gâteaux qui les accompagnent aussi, nécessairement! Tout est dans le plaisir. Les Danois sont parmi les plus grands mangeurs de bonbons au monde et que dire de leurs brioches délicieuses! Là-bas, on apporte du gâteau au bureau et tout le monde se prend une tranche avant la fin de la journée qui, faut-il le rappeler, finit à 17h00 (on déménage tous?)

hotdrink

Et l’amour dans tout ça?

Le hygge a aussi sa place dans nos relations avec les autres. Le contact humain réveille l’ocytocine, communément appelée l’hormone de l’amour ou l’hormone du câlin. Que ce soit grâce à un bisou ou à une caresse, le toucher nous rend heureux et réduit le stress, la peur et la douleur. Aussi bien s’en servir!

Je vous suggère fortement de faire la lecture de ce livre doux à lire et même à feuilleter, des bas de laine aux pieds et à la lueur de chandelles. La qualité de son papier le rend aussi un objet de plaisir. Et si vous vous rendez-compte que vous n’arrivez pas encore à décompresser, prenez donc le temps de chanter «non, non, non c’est pas comme ça qu’on fait le hygge. Regarde les Danois!»

 

Vous aimerez également