Vivre

Il en faut juste un

friend

J’ai toujours eu de la difficulté avec la notion d’avoir un ou une meilleur(e) ami(e). Si en amour, je galère encore, je peux dire qu’en amitié tout va bien. J’ai DES meilleures amies. Des femmes qui sont dans ma vie depuis des années et dont l’amitié m’est également précieuse, chacune pour des raisons différentes.

Quand tu es célibataire, tes amies sont ce qu’il y a de plus important, car ce sont elles, ta famille. Aujourd’hui, je vais m’attarder sur mon amie Ju, ma première amie de Montréal.

  1. Ju est la première personne que je rencontre en arrivant dans la métropole. Je travaille comme réceptionniste dans un bureau du centre-ville où elle loue un espace. Tous les matins, elle passe devant mon bureau en criant un « SALUT!!!!! » très (trop) sonore. Elle me fascine avec son style un peu gothique, sa grosse et belle chevelure de mulâtre et ses écouteurs qui semblent être sur ses oreilles 24 h sur 24. C’est une fille qui est branchée sans l’être. Elle a travaillé longtemps dans les bars, dans des lieux mythiques comme le Di Salvio. Ju, c’est la fille la plus cool du monde.

Moi, j’ai l’air d’une vraie matante à côté d’elle et d’ailleurs je me suis toujours demandé ce qui l’a poussée à me parler en premier. Sans doute mon accent du Lac qui me donnait quelque chose d’exotique!

sylvie-une

Ça fait 17 ans cette année que Ju est dans ma vie, que ce soit pour essuyer mes larmes quand mon cœur est en mille miettes, pour m’encourager quand je vis de l’incertitude ou pour me consoler quand je me sens seule. Les soirées que je passe à discuter et à refaire le monde avec cette fille sont des plus précieuses. Si nous étions à la tête du monde, j’vous jure que des problèmes, il n’y en aurait pas!

Je n’ai jamais connu Ju en couple. Elle dit presque fièrement qu’elle n’a pas besoin d’homme dans sa vie, que si un jour ça arrivait, fine, mais que sinon elle n’a pas envie de chercher inutilement. Parce que dans le fond, elle n’a besoin de rien. Sa vie, selon elle, est assez remplie comme cela avec ses amies et ses chums de gars avec « bénéfices ». Je vous jure que c’est vrai! Pendant toutes ces années, je n’ai jamais vu ma Ju être triste ou déprimée parce qu’elle est seule. Elle est la fille la plus heureuse de la terre, toujours de bonne humeur, toujours l’esprit à la fête. Même quand la vie lui envoie de mauvaises surprises, elle puise dans le négatif ce dont elle a besoin pour ensuite se propulser vers la lumière. J’ai appris cela d’elle. C’est comme si c’était elle qui avait inventé le bonheur. Enfin, si ce n’est pas elle, elle en a la clé, c’est certain.

L’an passé, on a fait une grande fête pour l’anniversaire de mon entreprise. Tout le monde y était. Nos amis artistes, nos clients, les amis de la job, c’était une très grosse fête, l’une des plus belles célébrations à laquelle j’ai participé. C’est là que je croise l’ami d’une amie, un gars dont j’ai toujours apprécié la présence. À chaque fois, que je le rencontre, il vient me parler. Je me souviens qu’au début, il m’impressionnait par sa prestance, son aura qui en impose beaucoup. Je ne dis pas ça négativement, au contraire, c’est un homme qui a un charisme incroyable. Nous discutons donc ensemble. Je lui demande comment il va, sur quoi il travaille présentement et je lui demande comment va sa blonde. Et là, il me répond qu’il est célibataire depuis 9 mois. D’autres amis se joignent à nous et on se met à parler du célibat, de ses hauts comme de ses bas, de ce qu’on recherche comme partenaire, de ce qu’on ne veut plus vivre ou revivre. Si vous vous demandez de quoi parlent les célibataires lorsqu’ils sont ensembles, vous en avez ici un bel exemple : on parle d’être en couple.

C’est à ce moment que mon ami dit : « Moi, dans ma prochaine relation, je veux rire! J’veux que ça soit simple et avoir du fun. »

Dans ma tête, une drôle de musique s’est mise à scander JU JU JU JU JU JU!!!!

Je sais, elle ne veut pas de chum, mais ma tête ne l’entend pas ainsi. Sans doute à cause du champagne, allez savoir.

Je retrouve ma copine qui était là, elle aussi… On boit encore du champagne. Je lui dis que j’aimerais lui présenter quelqu’un, elle me répond que ça ne lui tente pas. Bon, bravo la grande, tu as bien essayé. C’est à ce moment qu’elle me pointe quelqu’un et qu’elle me dit avec un air coquin : « Lui par contre, je ne lui ferais pas de mal… »

QUOI????????? Depuis toutes ces années, c’est la première fois qu’elle me dit qu’elle trouve un gars à son goût… Ok, il y a eu le vampire pas fin dans True Blood et celui qui a eu un rôle de 30 secondes dans Games of Thrones… mais un vrai gars? En chair et en os? JA-MAIS!!!

Je regarde au loin, le fruit de l’étincelle dans ses yeux… C’était lui! Mon ami!

Je r’vole carrément dans la foule. Ok, j’ai bu trop de champagne, ok je manque peut-être un peu de classe, ok je ne pense plus. J’AI UNE MISSION!!!! Je cours en talons aiguilles à grand coup de TASSSEEEEZZZ-VOUUUUUS!!! Je le retrouve en train de discuter avec une amie. Je coupe la conversation.

  • Heille, viens-t’en j’ai quelqu’un à te présenter!!! ENWEYE! VIIIIIITTE!!!

Je ne lui laisse pas le temps de répondre, d’un coup que mon amie change d’idée. Ce serait terrible!

J’arrive avec lui, quasiment assis sur mes épaules. Je le lance (littéralement) devant mon amie et je dis à bout de souffle! BON, MAINTENANT PRÉSENTEZ-VOUS!!!

Depuis ce soir là, ils ne se quittent plus.

Ça a fait un an, il y a quelques semaines.

Ma Ju est toujours la même. Elle n’a pas changé une miette. Elle est toujours heureuse, toujours aussi lumineuse et belle sauf que maintenant, elle a cette voix mielleuse quand elle est avec son amoureux. J’trouve que ça lui va bien.

Et lui, il rit. Beaucoup.

« Il en faut juste un. », m’a dit un jour ma mère.

Oui, juste un et j’ai espoir que ça m’arrivera un jour à moi aussi.

Car oui, ça se peut.

Partager cet article

Vous aimerez également