Vivre

Impôts : trucs et conseils pour votre déclaration 2016

Eh oui! Une fois la relâche terminée, il est temps de s’attaquer aux déclarations de revenus. Ce n’est certainement pas une tâche agréable, mais c’est un mal nécessaire alors aussi bien s’outiller et s’informer pour obtenir le maximum de crédits. J’ai discuté avec Johan Girard de chez H&R Block pour connaître les nouveautés en matière d’impôt et aussi quelques trucs de pro.

DERNIÈRE CHANCE POUR CERTAINS CRÉDITS

C’est la dernière année où vous pouvez réclamer les crédits d’impôt pour les activités artistiques et la condition physique des enfants au fédéral. Si votre enfant était inscrit à des activités artistiques et culturelles, vous pouvez réclamer jusqu’à 250$ par enfant. S’il a joué au hockey, au soccer ou qu’il a participé à tout autre programme d’activité physique, vous pouvez réclamer jusqu’à 500$ par enfant pour le coût d’inscription à ces activités. Le crédit d’impôt est toujours en vigueur au provincial alors continuez de conserver vos reçus.

Le crédit d’impôt pour travaux de rénovation écoresponsables RénoVert prendra fin le 31 mars. Pour en profiter, vous devez absolument signer une entente avec un entrepreneur qualifié avant le 1er avril 2017.

NOUVEAUX CRÉDITS

Le Bouclier fiscal est un crédit d’impôt remboursable qui permet de compenser une partie de la perte de certains crédits d’impôt qui survient lorsque vos revenus de travail ont augmenté soit celui pour prime au travail, prime au travail adapté et celui pour frais de garde d’enfants. Il s’adresse aux personnes et aux couples qui ont vu leur revenu augmenter en 2016.

Les enseignants et éducateurs à la petite enfance ont maintenant droit à un crédit d’impôt remboursable pour fournitures scolaires.

POUR LES FAMILLES

Si votre enfant a fréquenté la garderie ou a bénéficié d’autres types de services de garde, par exemple un camp de jour, vous pouvez aussi réclamer ces dépenses. Si vous avez plusieurs enfants qui fréquentent un service de garde subventionné (à 7,75$ par jour), rappelez-vous que la contribution supplémentaire est réduite de 50% pour le deuxième enfant et nulle si vous avez 3 enfants ou plus en garderie. Le crédit d’impôt fédéral tiendra compte du total des frais de garde payés (7,75$ par jour et la contribution supplémentaire s’il y a lieu).

L’allocation canadienne pour enfants (ACE) a remplacé la Prestation fiscale canadienne pour enfants et la Prestation universelle pour garde d’enfants (PUGE). Contrairement à ses prédécesseures, l’ACE est non imposable ce qui peut faire une grande différence pour certaines familles. La PUGE ayant été versée pour les six premiers mois de 2016, il est nécessaire de la déclarer cette année.

Si vous avez un enfant de moins de 18 ans admissible à la prestation pour enfants handicapés, vous pourriez avoir droit de réclamer un transfert des montants inutilisés. Pour terminer, si vous prenez soin d’une personne à charge ayant une déficience des fonctions physiques ou mentales, vous pourriez réclamer le montant pour aidants familiaux.

POUR LES TRAVAILLEURS AUTONOMES

Comme je suis travailleuse autonome, j’en ai profité pour discuter des dépenses admissibles puisque c’est une notion plutôt nébuleuse. Madame Girard m’a expliqué qu’il fallait être logique dans nos demandes. Par exemple, je ne peux pas demander une déduction pour mes frais de déneigement parce qu’aucun de mes clients ne vient à la maison. Si j’avais une garderie, ça ne serait pas un problème. En gros, les dépenses admissibles pour un bureau à la maison sont les suivantes : électricité, chauffage, télécommunications (téléphone, Internet), assurances, taxes foncières, loyer et intérêts hypothécaires. Attention! Ce n’est pas le total des dépenses qui est admissible; on calcule au prorata de l’espace que votre bureau occupe dans le domicile. Pour le reste, il faut y aller avec la logique selon la nature et les besoins de l’entreprise.

LES GRANDS OUBLIÉS

J’ai demandé à madame Girard quels sont les crédits d’impôt qui sont souvent oubliés par les particuliers. Elle m’a avoué que le crédit d’impôt pour frais de scolarité est souvent oublié depuis que les établissements d’enseignement n’envoient plus le relevé par la poste. Les étudiants doivent aller chercher eux-mêmes le document en ligne sur le portail de l’établissement et plusieurs oublient ou négligent de le faire.

Elle a aussi affirmé que les gens recherchent davantage les gros crédits et qu’ils négligent de calculer des petits montants, comme ceux pour les frais médicaux, par exemple. N’oubliez pas que la partie non couverte par les assurances de vos médicaments d’ordonnance est admissible. Ces petits montants accumulés peuvent au final totaliser quelques centaines de dollars.

SAVIEZ-VOUS QUE

Si vous avez cotisé à un REER entre le 1er janvier et le 1er mars 2017, vous devez le déclarer pour l’année 2016, même si vous reportez le crédit à l’an prochain.

Si vous avez vendu votre résidence principale cette année, vous devez le déclarer. Cela n’aura aucune incidence sur votre impôt, mais il est nécessaire de le faire.

LE CONSEIL DE LA PRO

Pour terminer, j’ai demandé à madame Girard quel est son conseil numéro un en matière d’impôt. Elle conseille aux gens de classer les factures admissibles ensemble, et ce tout au long de l’année afin d’être prêts au moment de préparer leur déclaration l’an prochain. Vous vous éviterez de les chercher le moment venu et vous vous assurerez ainsi de ne rien oublier et d’obtenir le maximum de déductions.

Vous aimerez également