Vivre

Infertilité: Quand bébé rime avec seringues, pillules et enjeux de couple

infertilite

Un couple. De l’amour. Un désir d’enfant. Cette séquence semble si simple non? Pour des milliers de couples infertiles, ce n’est pas le cas. Pour eux, le processus est parsemé d’embûches. Lorsque c’est possible, l’étape finale sera la grossesse tant attendue. Dans l’ensemble, ça ressemble à ça:

Cette photo représente si bien le parcours difficile qui peut être vécu par ces couples. C’est d’ailleurs pour témoigner de son histoire que l’Américaine Macy Rodeffer a tenu à partager cette image sur les réseaux sociaux.

Les couples infertiles peuvent vivre un stress considérable qui peut avoir des effets tant sur le plan psychologique que conjugal et sexuel. Entre autres, ils peuvent vivre de la colère, de la tristesse, de l’incompréhension, un sentiment de perte de contrôle, des symptômes dépressifs, des changements quant à l’image corporelle et à l’estime de soi, de la culpabilité, de la honte, de l’isolement, un sentiment d’échec personnel et bien plus.

Macy Rodeffer et son copain

Macy Rodeffer et son conjoint

Le couple peut également ressentir un écart quant à l’effet du processus. La société sous-entend que l’identité féminine est indissociable de la maternité. Ce qui peut faire vivre beaucoup de détresse à une femme infertile. Cette pression sociale est moins présente pour le conjoint. Cela ne veut pas dire qu’il souffre moins de cette situation, mais bien qu’à certains égards, le vécu des deux partenaires peut être différent. Il ne faut pas négliger également le fait que la femme subit des traitements invasifs qui peuvent avoir des effets secondaires. Cela peut donc influencer son état psychologique. Bref, confronté aux enjeux personnels de chacun face à l’infertilité et à un écart trop grand dans la relation, le couple peut se fragiliser.

Ceci dit, il est important de souligner que l’infertilité d’un couple peut également amener un renforcement de la relation et davantage d’engagement conjugal. Cela rappelle comment il est possible de trouver un équilibre qui convient au couple malgré les effets négatifs du processus.

La psychothérapie, qu’elle soit individuelle, en couple ou en groupe, a démontré qu’elle était un atout dans les cas d’infertilité. Elle permet entre autres de normaliser et de valider les émotions vécues par chaque partenaire. Une attention peut également être portée sur la gestion du stress pour en limiter ses effets sur le couple. Finalement, certains psychologues peuvent se concentrer également sur la capacitation (empowerment) du couple pour lui permettre de retrouver un sentiment de contrôle dans tout ce tourbillon. Par exemple, le couple peut être accompagné pour apprendre à s’affirmer face à l’équipe médicale quant à ses besoins et ses attentes.

Si vous désirez obtenir de l’aide psychologique pour vos difficultés de fertilité, soyez à l’écoute de vos besoins et contactez un professionnel qui saura vous accompagner.

Partager cet article

Vous aimerez également