Culturel

Je souffre de Bouquinie!

livre-une

J’ai mis du temps à me décider mais je vous l’avoue enfin, je souffre de bouquinie aiguë. J’avale des bouquins d’une manière boulimique, sans jamais être repue. Je grignote plusieurs livres en même temps, sans toujours les finir, souvent tard le soir, presque en cachette, avec une petite lumière qui m’accompagne à chaque mouvement de doigt. En voici une petite liste.

Il y a mon livre cochon, le recueil de nouvelles érotiques NU, 15 vrais bedtime stories à lire avant de se se coucher, ou plutôt s’étendre, écrites par des auteurs et des journalistes québécois comme Isabelle Massé de La Presse, l’auteur Patrick Sénécal, la très prisée Marie-Hélène Poitras (elle a offert pour NU une nouvelle qui épatera les amateurs du monde équestre… Eh oh! les mauvais penseurs! On ne parle pas ici de bestialité mais d’une fine description du désir d’une étudiante pour son prof d’équitation européen au sang chaud).

Pour les moments plus distingués, j’ai aussi mon livre Humeur à Paris de Josée Noiseux, une Montréalaise qui a vécu dans la ville lumière et qui offre ici ses meilleures adresses regroupées par différents thèmes : Paris Gourmand, Paris Branché, Paris budget, Paris arty, Paris mode, et même Paris sexy (pour rester dans le thème)! Pas besoin d’attendre un deal sur Air Transat, ce joli livre bien illustré nous transporte en France en quelques secondes, sans devoir souffrir de jet lag!

Oprah! Quand tu nous tiens! Je n’étais vraiment pas certaine d’aimer Ce dont je suis certaine d’Oprah Winfrey. J’avais lu à peu près toutes ses chroniques mensuelles What I know for sure dans son magazine, je ne voyais pas ce que je pourrais apprendre de plus à lire la traduction française. En fait, j’ai été surprise d’assimiler autrement ses écrits dans notre langue, comme si c’était un livre différent, plus près de mes sentiments profonds. Je remarque souvent ce phénomène quand je lis une œuvre en anglais puis la relis en français. C’est souvent dans ces moments-là que j’ai des Ah! Ah! moments.

Je vous avoue que je suis très heureuse pour l’amie de tous, ma compagne de Rythme FM Josée Boudreault, qui a mis tout son cœur dans l’écriture de Sois ta meilleure amie!, un concept bien inspirant sur lequel elle a planché plusieurs mois, développé en conférences puis maintenant en livre. Bravo la best!

2D274905957270-YesPlease.blocks_desktop_medium

Puis il y a les eBooks… Deux livres qui ne sont pas encore traduits mais qui valent une mention :

L’autobiographie Yes Please, de la délicieuse Amy Poehler, la comédienne de Saturday Night Live et meilleure amie de Tina Fey (elles animent ensemble les Golden Globes) est très agréable quand on a envie de s’élever l’esprit dans l’humour avant de tomber dans les bras de Morphée.

HowToBeWoman-pb-c

Celui que j’ai entamé hier, How to be a woman, l’autobiographie de Caitlin Moran, une féministe british vraiment grinçante et sarcastique qui me fait penser à une Bridget Jones sur l’acide. Très très divertissant. Puis, dans le même thème, il y a évidemment, Not that kind of girl de Lena Dunham, la créatrice de la série Girls. Ma sœur Abeille (une grande lectrice aussi) ne m’en dit que du bien. Ce sera mon prochain.

81ZqOFyzSjL

Une bouquinique qui se respecte fait aussi des provisions. Voici une photo de la table de salon de mon bureau, qui regorge de nouveautés qui me font saliver. Le nouveau de Richard Béliveau, Prévenir le cancer, sur le même thème Chronique d’un cancer ordinaire de Dominique Demers, Le cinquième chemin de Jacques Languirand et le petit dernier de Jocelyne Cazin, J’ose déranger. Tout ce qui me manque est une bibliothèque pour les classer après lecture et surtout, un peu plus de temps pour les savourer!

Partager cet article

Vous aimerez également