Tendance

Je suis tellement hygge! Et vous?

Comme plusieurs d’entre vous, je n’avais jamais entendu ce mot auparavant et voilà qu’il est partout. Et je suis la reine du hygge!! Le hygge (qui se prononce hou-ga en français) est un concept danois qui décrirait une certaine façon de vivre ensemble, un art de la détente et de la douce convivialité qui nourrit et apaise l’âme. Selon Meik Wiking, l’auteur du best-seller Le Livre du hygge. Mieux vivre la méthode danoise, il serait même la clé du si réputé bonheur danois (ces derniers seraient en effet les plus heureux de la Terre… et ce, malgré leur climat détestable et leur très haut niveau d’imposition).

Soyons un peu plus concrets pour tenter de mieux cerner ce phénomène; est hygge ce qui est sécurisant, réconfortant. Ce qui crée des rapprochements et des souvenirs. Ce qui est beau et simple. Ce qui est proche de la nature et vrai. Rien de guindé. Rien de trop chic ici. On parle plus de vie de chalet et de pantoufles que de souper dans grand restaurant. Et on parle surtout de bonne compagnie. Selon l’auteur du livre, la majorité des danois estiment que le nombre idéal de convives pour une soirée hygge est de 4 personnes. Les conversations doivent demeurer légères et les temps de paroles bien répartis. Les gens recherchent une certaine ambiance, un grand niveau d’aisance et zéro stress. Alors ils s’invitent à la maison et cuisinent ensemble, jouent à des jeux de table et discutent gaiement, le tout enveloppé dans une lumière chaleureuse ou mieux encore celle de bougies et d’un feu de foyer. Vous commencez à voir le portrait? Tout ce qui a trait aux boissons chaudes (café, thés, tisanes et chocolat chaud) est extrêmement hygge! Et les petits gâteaux qui les accompagnent aussi, nécessairement! Il faut se faire plaisir. Il fait si moche et si noir dehors. Il faut se réchauffer le cœur.

Le hygge a aussi tout à voir avec la présence aux autres. Ce qui compte, c’est décrocher du boulot, des écrans, de l’extérieur, quoi! Pour se concentrer vraiment sur ceux que l’on aime et avec qui l’on se sent choyé de passer ces bons moments. Les relations sociales de qualité sont directement liées à notre niveau de bonheur et de satisfaction par rapport à la vie.

Mon hygge à moi

Sans connaître ni le mot ni le concept, je peux dire que je vivais déjà de beaux moments hygge. Tous les week-ends d’hiver, notre petite famille délaisse la vie frénétique de la ville pour se réfugier au chalet, dans Lanaudière. Là, de la neige, il y en a! Au chalet, on ne mange pas la même chose qu’en ville. Là-bas, le Nutella existe! Et on mange beaucoup plus souvent des gaufres maison. Là vivent aussi les caquelons à fondu et les fours à raclette. En ville, on travaille, on va à l’école, on mange santé… Au chalet, c’est juste le contraire. Le chalet, c’est le lieu où on reçoit des couples d’amis et leurs enfants pour des week-ends habillés en mou. C’est là où sont stockés tous nos vieux jeux de société et nos collections de films de Pierre Richard ou Louis de Funès. Le chalet, c’est le paradis sur terre.

J’ai voulu avoir un chalet parce que je voulais vivre exactement ce que cet auteur raconte dans son livre sur le hygge. Pour pouvoir être avec ma petite famille. Je voyais bien sinon de quoi seraient faits mes week-ends en ville avec 4 enfants. Je sentais bien que je serais chanceuse de pouvoir les réunir une fois de temps en temps tous autour d’un même repas durant une fin de semaine parce qu’à travers les activités de chacun, les fêtes d’amis et nos sorties, nos fins de semaine n’auraient pas été bien différentes de nos semaines. J’ai voulu ces moments où, pour paraphraser Lamartine «le temps suspend son vol». Là-bas, on privilégie les activités familiales comme le ski de fond, le patin, la luge et le ski alpin. Maintenant je peux dire, sans grimace, sans soupir, sans sarcasme que j’aime l’hiver.

Hygge pour tous

Tout le monde peut vivre de beaux moments hygge puisque le hygge c’est une manière d’être. Être avec des gens qu’on aime, dans des lieux chaleureux, se faire plaisir avec de petites douceurs. C’est une question de chaleur et de lumière pour contrer le froid, la solitude et la grisaille. On peut tous mettre un peu plus de hygge dans nos vies de Québécois qui s’apprêtent à traverser un long hiver. Comment? C’est simple: invitons plus souvent des amis pour le thé, faisons des soupers conviviaux et chaleureux, jouons à des jeux de société, allumons quelques bougies et soyons véritablement présents (sans iPhone, sans télé… vraiment présents!)

Merci Mitsou de m’avoir offert ce livre (Mitsou est une vraie fan de ce livre et quelque chose me dit qu’il y en aura quelques-uns sous son sapin. Elle vous en parlait d’ailleurs ici. C’est un livre beau, tout en douceur qui donne le goût de profiter de la vie lentement, amoureusement, chaleureusement.

Joyeux hiver à tous!

Vous aimerez également