Tendance

La chose la plus choquante que vous pourriez trouver sur Tinder (et les réseaux de rencontre)?

dating-une

UNE MTS! Communément appelée ITSS (infection transmissible par voie sexuelle ou sanguine) car les MTS, comme le chanteur Prince, ont changé de nom afin de mieux refléter la réalité. En effet, le mot « maladie » est associé à la présence de symptômes, alors que les ITSS n’en causent pas toujours.

C’est effectivement si facile! Grâce à Grindr ou Tinder, vous pouvez attraper des chlamydias en 5 minutes! Pour ceux qui ne connaissent pas Tinder, c’est une application qui permet de regarder rapidement des photos de gens qui sont dans les alentours dans le but d’avoir des relations sexuelles ou un rendez-vous romantique, c’est selon, mais en général, c’est la première option qui gagne.

Tellement qu’à Los Angeles, la fondation du sida a fait installer une douzaine d’affiches géantes blâmant ces nouveaux sites de rencontre et demandant aux gens de se protéger en raison d’une recrudescence des cas. Tinder a demandé à ce qu’elles soient enlevées, mais la fondation a refusé.

grindr

Aux États-Unis, dans le petit état du Rhode Island, les cas de syphilis ont explosé de 79 % entre 2013 et 2014.

Parallèlement, les infections comme la gonorrhée ont augmenté de près de 30 % et les nouveaux cas de VIH de 33 %. Les jeunes âgés entre 15 et 24 ans seraient particulièrement touchés.

En 2013, une étude avait même fait le lien entre l’arrivée du site de petites annonces Craiglist dans 33 états et une augmentation de 16 % des cas de VIH.

Mais lorsqu’on est porteur, quelle est la meilleure façon d’avertir ses partenaires?

Il existe deux philosophies 

  1. Il est possible de l’écrire sur son profil, ou encore d’écrire le numéro 437-737, qui correspond, sur un téléphone, aux lettres du mot herpès. Comme ça, il n’est pas nécessaire, semble-t-il, d’avoir la conversation avec le gars ou la fille (encore faut-il que l’autre personne connaisse ce code).
  2. OU on peut attendre et apprendre à connaître la personne avant d’avoir une relation intime.

Personne n’a envie d’aller à un premier rendez-vous galant en disant  « J’ai le pied d’athlète. » ou « Ma mère est en prison ». C’est le fun d’avoir un vrai lien de confiance avant de révéler qu’on est porteur d’une MTS. L’idée est d’établir les faits avec la personne et de la laisser réfléchir. Si elle a envie d’être avec vous, vous pourrez alors vous protéger en utilisant des condoms.

Il y a aussi deux sites Don’t Spread It et So They Can Know qui offrent à l’utilisateur d’envoyer une lettre anonyme sur les dangers potentiels de transmission, pour que le partenaire sache comment se protéger.

Ce texte est une traduction libre d’un texte publié dans le journal Montreal Gazette.

Partager cet article

Vous aimerez également