Vivre

La détox, un art de vivre

noemiedetoxune

Plusieurs appellent toxines diverses sources de pollution environnementale, les additifs et résidus de contaminants présents dans l’alimentation ou encore l’accumulation de gras, d’alcool et de sucre dans l’organisme. Depuis quelques années, le terme toxines et ses dérivés (détoxication, détoxifiant) sont utilisés abondamment, à tort et à travers, lorsqu’il est question de santé. On dit de boire beaucoup d’eau et de faire de l’exercice pour aider le corps à évacuer les toxines, d’utiliser des produits naturels tels que les plantes purifiantes pour détoxifier le corps et de boire des tisanes ou des jus détox. Mais s’agit-il vraiment de toxines?

Toxines, détox et détoxifiant: quelques nuances…

Lorsqu’ils sont employés pour décrire un état d’encombrement ou un processus de purification de l’organisme, ces termes ne sont pas cautionnés par la communauté scientifique puisque le fond du message ne correspond pas à quelque chose de tangible scientifiquement ou médicalement parlant.

Les toxines

Saviez-vous que selon la définition officielle, les toxines font référence à des produits toxiques sécrétés par des organismes vivants tels des champignons vénéneux, des insectes et des bactéries? Les algues bleues, les crapauds et les serpents venimeux en sécrètent. Le terme toxine référerait donc à des substances potentiellement nocives, des poisons d’origine organique, minérale, etc.

En théorie, le mot toxine ne serait donc pas approprié pour décrire ces impuretés et leurs effets sur notre corps. Existe-t-il un mot pour le remplacer, un équivalent scientifique moderne? Pouvons-nous parler de déchets métaboliques? Pas forcément, puisque ce terme fait référence aux déchets produits par notre corps.

Des scientifiques emploient dans certains cas le terme xénobiotique pour décrire les substances chimiques présentes dans l’environnement et auxquelles nous sommes exposés. Les xénobiotiques, par définition, proviennent de l’extérieur. Ils sont étrangers à l’organisme vivant et généralement considérés comme toxiques. Selon mes recherches, les xénobiotiques typiques comprennent les pesticides, certains constituants toxiques du tabac (ex. arsenic), les médicaments à dose trop élevée causant des intoxications médicamenteuses et aussi l’alcool qui, consommé à l’excès à long terme, est toxique pour les cellules du foie. Toutefois ce terme ne semble pas être utilisé de façon courante.

magazine_detox

Détoxification et détoxication

La détoxification est un processus métabolique qui s’effectue naturellement au niveau moléculaire. Le corps possède ses propres mécanismes de filtration, de détoxication et d’élimination soit les reins, le foie et les intestins.

On parle de détoxication en en médecine d’urgence (traitements intensifs à l’hôpital) lorsqu’on doit traiter un empoisonnement, une intoxication ou l’exposition à un toxique environnemental. Le terme est aussi utilisé pour décrire le processus permettant de libérer une personne des problèmes liés à aux dépendances. Malgré que je sache l’emploi du terme toxine et de ses dérivés (détoxification, détoxifiant) galvaudés, je me suis permis de les utiliser occasionnellement dans mon livre Massage du ventre et philosophie orientale pour tous, en adoptant le point de vue de la médecine traditionnelle chinoise et aussi parce que c’est tellement ancré dans le langage populaire. Ces termes permettent d’englober, dans un langage simple, l’idée d’une surcharge au niveau de l’organisme.

Selon la médecine traditionnelle chinoise, le terme toxines et ses dérivés traduisent l’idée d’une surcharge au niveau de l’organisme, qu’elle soit alimentaire (par de mauvaises habitudes chroniques) ou qu’elle provienne de diverses sources de pollution extérieure.

Ces termes sont abondamment utilisés dans les approches telles le chi nei tsang (massage du ventre) dont l’objectif est de maintenir les organes vitaux en santé.

Il en est de même pour les termes couramment utilisés dans la culture orientale tels engorgement, surcharge et stagnation. De manière imagée, ils représentent l’excès qui provoque divers effets indésirables (fatigue, maux de tête, odeurs corporelles, langue pâteuse, brûlements d’estomac, constipation, insomnie, etc.).

La détox au quotidien

Certaines actions peuvent être faites au quotidien pour aider le corps lorsqu’on sent nos organes chargés (par exemple quand notre digestion est lente ou que l’on ressent une sensation de lourdeur à l’abdomen).

La détox, ou l’action d’aider le corps à retrouver santé et vitalité par un mode de vie sain, peut comprendre de l’activité physique. Celle-ci dynamise la circulation sanguine ce qui a des effets bénéfiques sur le métabolisme du corps et l’aide à bien effectuer ses fonctions biologiques de base, notamment la détoxification.

Elle peut aussi inclure une saine alimentation ou le massage du ventre. Bien entendu, un massage ne peut pas, par exemple, faciliter les transformations chimiques dans le foie. Ce sont des phénomènes qui se produisent au niveau moléculaire. Toutefois, il améliore la circulation, active le mouvement intestinal et détend les organes afin de maintenir leurs fonctions optimales. Prendre des respirations abdominales profondes a un impact positif sur l’activité des organes.
Quant à l’alcool et aux repas gras, le foie est certainement sollicité davantage lorsqu’ils sont consommés, mais ça correspond à un fonctionnement hépatique normal. L’important est d’éviter l’abus à long terme.

Il ne s’agit donc pas de prétendre éliminer, nettoyer ou purifier le corps des substances toxiques (évidemment, le corps est conçu pour filtrer et éliminer naturellement). Cependant, l’envie de se détoxifier peut nous donner la motivation ou l’inspiration de consommer plus de légumes et de fruits frais ou encore une soupe santé qu’on aime appeler détox pour se faire du bien!

Enfin, il est également important d’éviter de chercher à se détoxifier en optant pour des cures ou des jeûnes radicaux qui peuvent entraîner un apport nutritionnel insuffisant ou des produits aux effets laxatifs trop agressifs qui peuvent être irritants pour la muqueuse de l’intestin.

Les solutions les plus simples sont parfois mises de côté au profit de produits vendus en magasin. Pourtant, une alimentation saine et un mode de vie équilibré suffisent bien souvent à maintenir une bonne santé.
Et vous, avez-vous l’habitude de faire des détox?

Partager cet article

Vous aimerez également