Vivre

La douleur de regarder son enfant souffrir

En septembre dernier, j’écrivais un texte sur ce qu’il fallait dire (ou pas!) à une personne atteinte du cancer.

Et puis, cette semaine, j’ai vu ceci:

C’est la photo d’un jeune garçon, Drake, atteint du cancer. Cette photo est poignante. Tellement, qu’elle fait littéralement mal. On pense aux ravages de cette injuste maladie sur la vie de ce jeune homme et de sa famille. L’émotion que l’on ressent en regardant cette photo est d’autant plus lourde lorsqu’on comprend l’importance de l’attaque de la maladie sur le corps si fragile et frêle d’un enfant.

C’est la mère du garçon qui a pris ce cliché pour montrer l’effet destructeur du cancer sur un corps. Dans le message qui accompagne la photo, elle explique qu’à la demande de son fils, elle dort avec lui la nuit. Parce qu’il a peur de quelque chose. Et ce quelque chose, c’est mourir.

Et puis, j’ai pensé à ses yeux. Aux yeux de la mère au moment de prendre cette déchirante photo de son enfant, son bébé, son amour. Ils étaient peut-être remplis de tristesse face à la souffrance, de colère face à son impuissance, de fierté d’être la mère d’un être si extraordinaire et aussi de joie qu’il soit bien là pour pouvoir le prendre encore dans ses bras.

Et c’est alors que j’ai pensé à tous ces parents. Ceux qui vivent des périodes difficiles en raison de l’état de santé physique ou mentale de leur enfant. À tous ceux qui montent au front à chaque combat, même s’ils ont parfois les épaules basses. À tous ceux qui se réjouissent lorsqu’une amélioration survient, même s’ils savent que rien n’est gagné. À tous ceux qui n’en peuvent plus de la bureaucratie essoufflante, mais nécessaire pour obtenir l’aide essentielle. À tous ceux qui vivent également des difficultés conjugales, familiales et professionnelles, mais qui se mettent tout de même de côté pour se concentrer sur leur enfant.

À vous tous, lorsque les temps sont difficiles, rappelez-vous qu’une aide est disponible. Vous n’êtes pas seuls, même lorsque vous croyez l’être. La photo de Drake a permis à la famille de recevoir une vague de soutien extraordinaire. Ça ne règle rien, mais ce coussin d’amour peut faire beaucoup de bien. Votre entourage, des associations ou même des groupes de parents sur les médias sociaux peuvent vous offrir le soutien nécessaire.

Vous n’êtes pas seuls.

Vous aimerez également