Cuisine

Cupcake Géant: La fois où Mitsou m’a lancé un défi

Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, mon travail consiste à créer de jolies petites bouchées sucrées pour des événements… Je confectionne mini, petit. J’aime la finesse qu’on retrouve dans le fait de pouvoir tenir entre ses deux doigts un petit gâteau moelleux. Et Dieu sait à quel point on se sent moins coupable une fois celui-ci dévoré. À moins de s’en enfiler une demi-douzaine et croyez-moi, c’est facile! Bref, c’est à ce moment que notre belle Mitsou entre en scène…

UNE DEMANDE SPÉCIALE

La fille de Mitsou, Mila, souhaitait par-dessus tout un cupcake géant pour son dixième anniversaire et elle m’a demandé si j’avais envie de réaliser cette œuvre. N’étant pas spécialisé dans les gâteaux grands formats, je me suis questionnée un quart de seconde (parce que t’sais, j’aime ça les défis) à savoir si je pouvais être à la hauteur du petit trésor qui fêtera ses 10 ans.

Sincèrement c’était ma plus grande préoccupation!

Je vous partage donc avec bonheur mon expérience et j’espère vous donner envie de vous lancer dans la folle aventure de la confection d’un cupcake géant!

UNE ŒUVRE EN PLUSIEURS ÉTAPES

Je me suis d’abord procuré le moule à cupcake géant de la marque Wilton, une entreprise internationale spécialisée en articles pour la pâtisserie (19,99$ sur leur site Web).

J’ai ensuite pris le temps de me questionner sur ce que j’allais réaliser et de faire un croquis.

Saveurs, couleurs, bonbons, fondant… Faites #giantcupcake sur Pinterest ou Instagram, il n’y manque pas d’idées!

Mila préférait une saveur chocolatée et maman m’a dit qu’elle aime le turquoise. J’ai donc décidé de réaliser la base du cupcake en fondant de cette couleur. Vous pouvez vous procurer une panoplie de couleurs de fondant, déjà coloré. C’est merveilleux et on sauve beaucoup de temps!

Il faut ensuite choisir sa recette de gâteau, la cuisiner et enfourner la bête!

C’est à cette étape que j’ai rencontré une petite difficulté, donc voici une petite précision:

Sachez que la partie du moule qui compose le dessus du cupcake cuira plus rapidement que celle qui fait la caissette. Vous devez donc installer cette portion du moule dans un plat peu profond dans lequel vous allez mettre de l’eau (technique du bain-marie) ce qui permettra une cuisson plus douce et lente.

Préchauffez le four à 350 degrés. Faites cuire le gâteau 25 minutes avec le bain-marie puis retirez celui-ci et poursuivez la cuisson encore 12 minutes.

Piquez vos gâteaux pour vous assurer qu’ils sont parfaitement cuits.

Renversez-les sur une grille et laissez-les refroidir.

Pendant ce temps, déterminez le plat de service ou l’assiette à gâteau sur pied qui mettra votre création en valeur! C’est, à mon avis, très important. Pour Mila, j’ai choisi de recouvrir un support à gâteau rond de 9 » cartonné de fondant blanc. Je trouvais le fini plus chic.

LE PLAISIR COMMENCE

J’ai débuté par la caissette (la base) du cupcake. J’ai recouvert celle-ci d’une légère couche de crème au beurre à la vanille en respectant bien sa forme. Je me suis ensuite affairée à rouler mon fondant qui allait recouvrir entièrement la base.

Faites attention d’avoir un assez gros morceau de fondant et donnez-lui une forme circulaire avec un rouleau à pâte. Cela vous facilitera la tâche au moment de recouvrir votre caissette.

Essayez de rouler votre fondant pour qu’il ait une épaisseur d’environ 3 à 6 mm.

Soyez sans crainte, il n’existe pas, j’en suis certaine, un agent-superviseur d’épaisseur de fondant! Amusez-vous et faites de votre mieux! Travaillez votre caissette en remodelant délicatement sa forme avec vos doigts. À cette étape, un sentiment de fierté vous gagne, vous le trouvez déjà beau! Il est maintenant temps de retourner la base de votre gâteau et de l’installer sur son piédestal… ou son carton! Encore une fois, le mot d’ordre est délicatesse. J’ai fait une crème au beurre caramel pour garnir le centre et de pouvoir assembler les deux pièces. Une fois l’assemblage terminé, le plus difficile est derrière vous!

La suite, c’est de glacer et décorer. Je vous avoue que cette étape m’a submergée de bonheur, rien de moins! J’ai opté pour un glaçage chocolat au lait et armée de ma douille 1 M, j’ai façonné des rosettes. Ça y allait par-là! Munie de mes emporte-pièces, je me suis amusée à modeler avec le fondant des suçons, des cerises, des cœurs et des fleurs.

Encore une fois les sites comme Pinterest ou Instagram regorgent d’idées si vous êtes en panne d’inspiration.

Pour finir, le cupcake de Mila s’est rendu à bon port et c’était une réussite (petite tape sur l’épaule à moi de moi)

À voir son sourire magnifique, croyez-vous qu’elle était ravie?

Merci Mitsou de m’avoir permis de sortir un peu de ma zone… C’est drôlement plaisant les défis.

Je vous souhaite d’avoir une magnifique, délicieuse et très amusante expérience!

Partager cet article

Vous aimerez également