Vivre

Lait maternel: faire confiance à la nature

lait-maternel

Je rencontre régulièrement des parents, surtout des mamans, en transition dans leur vie «avec bébé». Cette étape d’adaptation n’est pas facile et c’est normal. Avoir un poupon, c’est tolérer de perdre le contrôle, mais aussi apprendre à naviguer dans l’imprévisibilité. La nouveauté qui est associée à la venue d’un bébé et le jugement social peuvent également vous amener à vivre toutes sortes d’émotions négatives. Ceci dit, beaucoup vivent un niveau de stress élevé qui peut amener le parent à vivre beaucoup de détresse. Évidemment la fatigue, l’irritabilité et l’organisation qui entoure la venue d’un bébé n’aident souvent pas la situation.

Malgré tout, dans tout ça, il y a ça:

Cette photo est virale depuis quelques jours. Mallory Smothers a envoyé ce cliché de son lait en faisant remarquer que celui-ci avait changé de couleur. Celui de gauche a été tiré un soir où son bébé était en santé alors que celui de droite a été recueilli le lendemain alors que son poupon était enrhumé. Intriguée par cette constatation, la maman a fait certaines recherches qui lui ont permis de trouver une explication: les récepteurs des glandes mammaires ont la capacité de reconnaître les besoins de l’enfant à partir de leur salive. Ainsi, le lait maternel s’adapte pour transmettre des anticorps à l’enfant qui lui permettront de combattre un virus.

Le lien avec le stress parental dans tout ça? Eh bien, cette photo rappelle la beauté de la force naturelle qui existe dans le lien mère-enfant. Combien de fois ai-je entendu des mamans se demander si elles produisaient assez de lait? Si l’enfant était bien placé? Si elles pouvaient faire mieux? Je vous le rappelle, il est normal de vivre du stress en tant que parent. Toutefois, cette photo nous confirme qu’une partie d’être parent repose aussi sur le fait de se faire confiance… Et d’avoir confiance en la nature. Il est correct de ne pas chercher à tout savoir et contrôler. En laissant les choses se placer, le positif ressortira. Les réponses aux questions, la « recette magique », la mère les trouvera dans sa relation avec son bébé.

Ceci dit, pour diminuer le degré de stress, quelques habitudes d’hygiène de vie peuvent aider.

  • S’entourer d’un réseau social qui saura aider et soutenir. Ne pas hésiter à demander de l’aide à l’entourage.
  • Tenter de se reposer.
  • L’activité physique, un grand bol d’air frais quotidien et une bonne alimentation aident à diminuer le stress. Prendre quelques minutes pour bien respirer aussi.
  • Respecter ses limites, et apprendre à dire «non».

Plusieurs autres trucs pourraient être ajoutés à cette liste, mais l’idée principale à retenir est que chaque maman doit prendre soin d’elle et reconnaître ce qui lui convient.

Finalement, rappelez-vous que vous pouvez parler à votre médecin de famille ou à un professionnel de la santé si vous sentez le besoin d’obtenir de l’aide supplémentaire.

Partager cet article

Vous aimerez également