Vivre

Le cyber amoureux

cyberlove

Vous êtes quelques-uns à m’écrire. Ça me fait toujours plaisir et je réponds le plus souvent possible. Ça me touche de recevoir des témoignages et des histoires. J’me sens comme honorée d’avoir ce privilège et d’écrire sur ce blogue toutes les semaines.

Récemment, j’ai reçu un message d’un homme qui disait : Bonjour, j’ai beaucoup aimé votre commentaire sur la page de Céline Dion.

Bon, je me suis dit que le gars s’était trompé de chanteuse. Je lui ai donc répondu : Un grand merci, mais vous vous trompez de page, j’écris sur celle de Mitsou.

Il me répond : Pas grave. En fait, c’était un prétexte pour vous parler parce que je vous trouve jolie.

 Moi : Ah ben merci. Bonne journée!

 Lui : Pouvons-nous correspondre? J’aimerais apprendre à vous connaître. Je m’appelle Boris Gym et j’habite à Abidjan.

Il a piqué ma curiosité. Je suis allée voir sa page. C’est un magnifique jeune africain d’au moins 20 ans. Tout s’éclaire… J’ai affaire à un professionnel. À un gars (si ç’en est un) qui veut sans doute mon amour, mais pas pour combler le vide dans son cœur, plutôt celui de son porte-feuille.

Je ne suis pas dupe et je demande si par hasard, il serait un arnaqueur. Il me répond, presque insulté : NON, NON, NON, je suis honnête! Je vous ai vue et je suis tombé amoureux de vous! Je crois que Dieu vous a mis sur ma route parce que nous avons un destin commun.

Ben oui. C’est sûr. Je fais cet effet-là moi. Mon charisme est si puissant qu’il passe au travers des écrans d’ordi et traverse les océans. Vous dire à quel point c’est fatigant… Pff!

Si en plus le Bon Dieu s’en mêle… ben oui, c’est clair! C’est l’homme de ma vie!

J’ai pensé mettre fin à la conversation, mais j’ai voulu savoir jusqu’où il pouvait aller?

Je sais, c’pas fin. Je me suis dit qu’il ne l’était pas lui non plus et que pendant que je lui faisais perdre son temps, il ne s’en prenait pas à d’autres victimes. Pis ça m’intéressait de savoir comment quelqu’un peut embarquer dans ce genre d’histoire cousue de fil blanc. Pis aussi, j’avais un blogue à écrire.

J’ai fait ma farouche. Écoute, ton mot me touche beaucoup, mais je ne vois pas comment nous pourrions développer quelque chose. Tu habites un autre continent. Pis moi, l’amour à distance, je n’y crois pas.

Lui : Si Dieu a voulu que nous nous rencontrions, c’est qu’il sait que pour nous la distance n’aura peu d’importance. Mon amour pour toi est vrai, qu’importe les frontières. La distance n’est rien quand deux personnes s’aiment.

WOW, il est vite en affaires mon nouvel amoureux!

Moi : Ouain, je ne suis vraiment pas certaine…

Lui : Tu as peur? Tu me fais rire Sylvie. Accepte ce que Dieu t’offre. Il ne veut que ton bien et notre amour.

Moi : Je REFUSE son offre. (J’me suis sentie comme au Banquier.)

Et là, mon Messenger s’est mis à vibrer. Le fameux Boris m’appelait. IL M’APPELAIT!!!!!

J’ai refusé son appel.

Lui : Ma chérie! Répond-moi stp!!! Réponds-moi!!!

Moi : Euh… Non… Et lâche-moi le chérie, on ne se connaît pas.

Lui : Quand penses-tu venir me voir en Afrique? J’ai le goût de te voir et de te sentir.

Moi : Jamais.

Lui : Mais de quoi as-tu peur? De te faire manger par un Africain?

Moi : Non pas du tout. Mais je suis trop pauvre pour me payer le voyage.

Fin de la conversation.

En 30 minutes, je m’étais fait un cyber amoureux qui était fou d’amour pour moi et qui voulait que j’aille le rejoindre en Afrique. Mais depuis que je lui avais annoncé que j’étais pauvre, silence radio. Dire que dans toutes mes relations avec des Québécois, le mot amour vient souvent après plusieurs mois. Pis ça, c’est quand ça arrive. Je rigole. Pis en même temps, non. De nombreuses femmes et de nombreux hommes se font avoir de la sorte chaque année. J’me dis que si quelqu’un est le moindrement fragile, il peut embarquer dans ce genre d’échange et y voir leur salut.

Deux jours plus tard, mon amoureux me redonne des nouvelles. Il me parle de comment c’est difficile pour lui de se trouver un boulot dans son pays. Il me dit que les filles ne sont pas sérieuses, qu’il veut une relation profonde et qu’avec moi il sent que serait possible…

Cette fois-ci, je ne réponds pas. J’ai du boulot.

C’est là que mon dépendant affectif africain a commencé à m’appeler aux 15 minutes et à m’envoyer des messages.

MA CHÉRIE POURQUOI TU NE ME RÉPONDS PAS!!!! JE T’AIME, JE VEUX ÊTRE AVEC TOI!

Hé boy… Si j’avais eu envie de me sentir unique et désirée, j’aurais été comblée. Mais ce n’était pas le cas. Je lui ai répondu que je ne voulais plus rien savoir de lui. Je lui ai demandé de passer à autre chose et lui ai souhaité une bonne vie.

J’aurais dû le bloquer, mais je voulais qu’il arrête par lui-même. Je sais, c’est con.

Il a continué à me harceler pendant une semaine. Il avait pogné un poisson et il n’avait pas l’intention de le lâcher.

Et c’est là que j’ai eu la bonne idée de lui répondre ceci :

Mon cher Boris, je suis vraiment désolée de n’avoir pu de répondre avant. Il faut que tu saches que je viens de me séparer et que tout me laisse croire que mon jaloux d’ex petit ami lit nos conversations. Mon ex travaille au FBI (j’aurais peut-être dû écrire GRC pour faire plus vrai, mais en même temps, qui ne connaît pas le FBI?). Je n’ai souhaité que te protéger.

Ce fut la fin de notre relation.

Il m’a bloquée sur Messenger.

QUOI? SON AMOUR N’ÉTAIT PAS VRAI?

Ben coudonc.

Son Dieu avait changé d’avis il faut croire.

Partager cet article

Vous aimerez également