Culturel

Le Geek

geek-une

Je suis entourée dans ma vie de geeks. J’aime les gens brillants. Qu’ils soient homme ou femme, ce sont des personnes que je trouve fascinantes par leur intelligence et surtout, par leurs passions. Ils sont les intellos de notre siècle.

Travaillant dans certains domaines, mais surtout dans ceux qui impliquent un ordinateur, que ce soit en informatique, dans les réseaux sociaux ou en animation 3D, ils sont souvent originaux et, à leur manière, ce sont des artistes. Oui, mes amis se déguisent pour aller au Comiccon et oui, mes amis sont en train de se (re-re-re)taper et (sur)analyser TOUS les Star Wars en ce moment, en vue de la sortie du nouveau film en décembre prochain.

Lorsque le geek était chenille, il était le nerd de votre petite école, celui qui ne vous intéressait pas. Mais le nerd est aujourd’hui papillon et il arrive souvent qu’il soit devenu un magnifique lépidoptère. Lorsqu’on est célibataire, et surtout avant d’aller sur les sites de rencontre, on épluche d’abord le cardex de célibataires potentiels de nos amis en couple. C’est ainsi que j’ai eu un rendez-vous avec le Geek.

Tout d’abord, il a refusé de me parler au téléphone. Il préférait me voir en vrai. Je refuse habituellement ce genre d’approche, mais mon amie m’a avertie : « Il est un peu timide », m’avait-elle dit. Ah ok, pas grave! Je trouve ça cute les gars timides.

Donc, samedi soir, je suis dans un bar à l’attendre. 20 minutes de retard… Ce n’est pas grave. Je me commande un verre de vin. 30 minutes plus tard, il n’est toujours pas arrivé. Après 45 minutes, je suis sur le point de quitter lorsqu’il arrive, tablette numérique à la main (ce qui est tout à fait normal pour un geek).

Il ne s’excuse pas.

Il enlève son manteau et il part sur ce que j’appellerais une loooooonnnnngue présentation de sa personne.

Il me montre sur sa tablette des photos de ses enfants, de sa maison, de sa moto, de son auto… Il me raconte qu’il travaille tout le temps, en informatique, et qu’il voyage beaucoup. Je pose des questions, mais il ne répond pas.

Il demande le code WIFI au serveur et là, je vous jure, le moment le plus long de ma vie a débuté.

Il entreprend donc de me montrer via « Google earth » et « Street view » absolument TOUS les hôtels dans le monde où il a séjourné. Il me montre les hôtels, l’attraction, la place qu’il a eu le temps de visiter, l’endroit où il allait chercher son café, celui où il avait mangé… Ça ne finit plus. J’essaie de me montrer intéressée, je pose des questions, mais il ne répond toujours pas. Je ne sais pas comment c’est arrivé, mais à un moment donné, je glisse dans un commentaire que je viens du Lac St-Jean. Il me dit qu’il y est déjà allé et il commence à me montrer l’hôtel où il aséjourné et le CHEMIN QU’IL A PRIS POUR S’Y RENDRE!!!!! (Comme si JE NE LE SAVAIS PAS!!!!)

À cet instant précis, j’ai eu un peu peur pour ma santé mentale.

Mais minute, ce n’est pas fini…

Il repart sur un grand discours, sur le fait qu’il est extrêmement intelligent et que les gens de partout dans le monde le choisissent, lui, à cause de sa compétence suprême. Il va même jusqu’à me dire : « Ce n’est pas comme toi. Toi tu es jolie. Tu n’as qu’à faire de beaux sourires et les gens vont t’embaucher. C’est plus facile pour toi.».

Est-ce un compliment? Je suppose.

Mais encore, ce n’est pas fini…
Je ris à son commentaire, mais je me sens vraiment comme une moins que rien à ses yeux. Je rétorque (avec le sourire) : « Heu… Je ne suis pas d’accord avec vous mon cher monsieur.».
Il soupire.
Oui, il soupire.
Et il me répond : « C’est vraiment fatiguant. Je dois te le dire. Tu essaies toujours de me couper quand je parle. Si tu as des questions, tu les poseras à la fin. C’est vraiment un défaut que tu devrais changer.».

HEIN?

Mal à l’aise, je m’excuse. J’essaie de lui dire que je suis une fille de communication, que j’aime poser des questions, que c’est ma nature et que fort probablement, je m’y suis très mal prise et que j’en suis désolée.

Eh non, ce n’est toujours pas fini…

Enfin, c’est mon tour! Pour la première fois de la soirée, il me laisse le micro. C’est à moi de parler. Je suis hypernerveuse. Je ne sais pas trop par où commencer. Je bégaie un peu. Chose certaine, ma confiance en moi est légèrement ébranlée.

Il ne me regarde pas, il regarde sa tablette et là, je le vois taper dessus. IL ÉCRIT!!!!

Je lui demande ce qu’il fait et il me répond, le plus normalement du monde : « Je réponds à des courriels pendant que tu me parles.».

Là, là c’est fini.

Le lendemain, j’ai reçu un texto de sa part : Tu es intéressante et très jolie, j’aimerais te revoir.

Ma réponse : Hé ben non, car je ne peux pas comprendre que tu m’aies trouvée intéressante. Je vais te donner un conseil le Geek. Pour séduire une femme, il faut d’abord s’intéresser à elle et la faire parler. On aime ça, nous, savoir que nous sommes comprises et écoutées. On aime faire la conversation. Tsé, le style de communication le plus simple du monde : Tu poses une question ou affirmes un fait, l’autre répond et ensuite il te dit, et toi? Toi, tu ne m’as posé aucune question et quand j’ai eu la « permission » de parler, tu as répondu à tes courriels en prétextant que tu étais dans le jus et que tu devais t’avancer dans ton travail. Et ça, c’est un défaut que tu devrais vraiment changer.

Je n’ai plus jamais eu de nouvelles du Geek.

sylvie-une

Partager cet article

Vous aimerez également