Style / Beauté

Le secret du décolleté de Kim Kardashian révélé

kim-kardashian-low-cut-2

La saison des bals de finissant et des mariages s’en vient. Porter une belle robe, c’est fantastique, mais ça vient avec son lot de soucis comme la gestion du décolleté. Seins nus, soutien-gorge sans bretelles ou multifaçons? On veut que nos seins aient fière allure, mais on ne veut surtout pas montrer des bretelles disgracieuses et encore moins laisser un sein filer à l’extérieur de notre vêtement, comme Janet Jackson au Super Bowl en 2004.

Récemment, Kim Kardashian nous a dévoilé sur Twitter et Instagram le secret de son décolleté du tapis rouge: du ruban adhésif! Elle nous présente en effet une photo d’elle, les seins retenus simplement par du ruban beige. Sur son application personnelle, Kim Kardashian West Official App, elle nous enseigne comment se créer un décolleté d’enfer à l’aide d’une roulette de ruban adhésif. Est-ce que ce truc fonctionne vraiment? Quatre collaboratrices de Buzzfeed ayant des poitrines de différentes tailles l’ont essayé. Si elles ont toutes admis que leurs seins tenaient bien et que leur décolleté était plus généreux, elles ont toutes avoué que le retrait du ruban s’est avéré particulièrement douloureux. L’une d’elles a même dit avoir eu des marques rouges sur les épaules plusieurs heures après. Celles ayant une poitrine plus volumineuse ont aussi mentionné que le ruban adhésif exerçait une pression désagréable, voire douloureuse, sur leurs épaules. Faut-il donc souffrir pour être belle?

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

Crédit: Nina Mohan pour BuzzFeed

D’autres options

Si vous avez une peau fragile ou simplement si l’idée de vous coller du ruban adhésif sur la peau puis de tirer dessus vous fait frémir, d’autres options s’offrent à vous. L’effet obtenu n’est peut-être pas aussi spectaculaire que le décolleté de Kim, mais elles ont l’avantage de préserver les cellules cutanées.

Les soutiens-gorge adhésifs

Une grande variété de soutiens-gorge adhésifs existe sur le marché: bonnets en silicone, bandes adhésives, soutien-gorge à bonnets moulés ou doublés, etc. Dans la vidéo ci-bas, la blogueuse Eva Chung nous présente différents modèles. On retrouve ce type de soutiens-gorge dans les boutiques de lingerie comme La Senza et Victoria Secret, mais aussi dans certains magasins grande surface.

Le soutien-gorge en U

Si vous avez une poitrine volumineuse, vous trouverez peut-être que les produits adhésifs ne vous procurent pas assez de soutien. Le soutien-gorge plongeant en U pourrait mieux vous convenir. Avec son devant en U très profond et son dos plus bas que les soutiens-gorge réguliers, il est conçu pour être porté avec des robes et des hauts décolletés ou dos nu. La Senza offre un modèle avec bretelles amovibles alors que celui de Victoria Secret est sans bretelles et retenu au dos par une bande transparente.

La gaine

Mon truc perso pour mes looks de soirée, c’est la gaine de Janira. Ce que j’aime, c’est qu’elle est échancrée sous le soutien-gorge devant, mais monte plus haut dans le dos. On porte donc ce que l’on veut comme bustier, mais le sous-vêtement va adoucir les courbes et bourrelets de notre dos en plus d’affiner la taille, tout en étant confortable.

gaine-janira-secrets

Mon ruban adhésif à moi

Il ne sert pas à remonter ma poitrine, mais il me permet de faire tenir tout le reste bien en place. Je ne saurais plus me passer de mon Flash Tape.

flash-tapeIl s’agit s’un ruban double face qui permet de coller des tissus ensemble ou encore un tissu sur la peau. On peut par exemple l’utiliser pour s’assurer que la bretelle de notre soutien-gorge colle bien à celle de notre robe et demeure invisible, pour régler un problème de tissu qui bâille ou encore pour fermer l’ouverture entre les boutons d’une blouse. Pour un décolleté, on pourrait coller le tissu à la peau et ainsi éviter un nipplegate. Au fil du temps, il m’a servi à coller un ourlet qui s’était défait, à remplacer un bouton qui était tombé et à «réparer» une déchirure, le temps de terminer la journée. Et je ne compte même plus les fois où j’ai dépanné des amies. Pour moins de 10$, c’est un outil indispensable dans la trousse de survie de toutes femmes.

Partager cet article

Vous aimerez également