Tendance

Le tricot a la cote

reconfort-une

Le tricot n’est plus réservé aux grands-mères. Depuis quelques années, on remarque un nouvel engouement pour la laine et les aiguilles. Jeunes et moins jeunes (et même des vedettes!) s’adonnent maintenant à cette activité ce qui a pour effet de renouveler les styles et de diversifier l’offre. Voici quelques entreprises bien d’ici qui offrent des accessoires tricotés à la main, au Québec. De quoi vous tenir au chaud et avoir bonne conscience tout l’hiver.

Gibou
Gibou www.gibou.ca est une entreprise de Montréal qui offre des tuques, des foulards, des bandeaux et des mitaines tricotés à la main par des retraitées. Sarah, la propriétaire souhaite valoriser ces femmes qui ne sont plus sur le marché du travail en les impliquant dans son projet. L’entreprise prône des valeurs d’approvisionnement local en utilisant de la laine « 100 % laine » canadienne. Les produits sont vendus exclusivement sur Gibou.ca et le délai de tricot-livraison est d’environ 14 jours. La livraison est gratuite au Canada pour les achats de 33 $ et plus.

Le petit plus
Les tuques Gibou sont ornées d’un pompon détachable! Différents pompons sont offerts et il est possible de les changer au gré de nos envies!

Kitsch Kat
La comédienne Catherine Florent crée des foulards, des chapeaux et des mitaines des plus originaux avec des matières recyclées et démodées (d’où le nom Kitsch!). Initiée à l’artisanat par les femmes de sa famille, Catherine a développé très jeune un goût pour le travail manuel. Elle a commencé à coudre à 10 ans! Insatisfaite des matières qu’elle trouvait dans les magasins, elle a commencé à recycler les vêtements et s’est découvert une véritable passion. Elle nous offre une collection ludique confectionnée au Québec dans un esprit éthique. On peut acheter en ligne au www.kitschkat.com.

kat-1

Le Foulard Réconfort
Le Foulard Réconfort est né de la passion de la comédienne Sarah-Jeanne Labrosse pour le tricot. Sarah-Jeanne tricotait depuis plusieurs années, entre autres sur les plateaux de tournage, lorsque son entourage l’a encouragée à fonder sa propre entreprise. Elle s’est rapidement associée à la styliste mode Mélika Drouin et l’équipe compte maintenant quelques artisanes. L’entreprise offre de beaux foulards, bandeaux et chapeaux tricotés à la main dans de la laine douce de bébé alpaga. En vente en ligne au www.lefoulardreconfort.com.

reconfort-i1

Une surprenante collaboration

Cet hiver, la marque Harricana installe des boutiques éphémères dans trois succursales du Glacier Bilboquet. En plus de sa collection régulière, elle offrira des pièces exclusives dans des coloris gourmands (framboise, lavande et pistache). Des glaces en pot, des macarons et les fameuses bûches de Noël du Bilboquet seront aussi offerts. Du 1er novembre 2015 au 1er mars 2016 dans les succursales du Glacier Bilboquet au Quartier Dix30, à Westmount et à Outremont.

bilboquet

De l’art du réconfort à l’art urbain

Reine et maître de notre garde-robe automnale, la laine sort de nos placards et réchauffe l’atmosphère en recouvrant poufs, coussins, mobilier et même nos tasses à café! Cet automne, le tricot élargit ses horizons et habille maintenant arbres, bancs et bornes-fontaines dans plus de 400 municipalités du Québec. Dans le cadre de leur 100e anniversaire, les cercles de fermières du Québec ont été invités à réaliser des projets de tricot graffiti dans leur collectivité. Les membres des 25 fédérations ont tricoté maille par maille des carrés, des fleurs et des bandes qui ont servi à orner leur milieu de vie. Ils vous invitent à suivre la Route du Tricot-Graffiti. Vous trouverez sur leur site la liste des endroits où admirer leurs réalisations. Le yarn bombing ou tricot graffiti est un mouvement artistique né aux États-Unis puis adopté en Europe dont l’objectif est d’enjoliver les lieux publics afin de les rendre moins impersonnels en recouvrant le mobilier urbain de tricot. Voici mon coup de coeur, le parc St-Mark à Longueuil.

DYI (Faites-le vous-même!)

Selon le Fox News Magazine, plusieurs vedettes sont connues pour être des tricoteuses. C’est le cas de Christina Hendricks, Julia Roberts, Kristen Stewart et Amanda Seyfried. Même Kate Middleton aurait essayé de s’y mettre! Et vous, tricotez-vous? Si vous aimeriez essayer, Internet regorge de tutoriels pour tous les niveaux. Ceux de Bergère de France et de Mille milliers de mailles sont très bien. À Montréal, La Maison Tricotée et Les tricoteuses du quartier offrent des cours de tricot dans une ambiance cozy.

Partager cet article

Vous aimerez également