Actualités

Les 25 ans d’El Mundo

14

Est-ce que je vous donne un coup de vieux si je vous dis qu’aujourd’hui est le 25e anniversaire de la sortie de mon premier album, El Mundo? J’avoue que j’avais la gorge serrée ce matin en y pensant. Pas parce que je suis nostalgique de cette époque, au contraire, mais parce que cela fait réaliser à quel point le temps passe…

J’ai croqué dans ce moment avec toute la fougue d’une jeune femme, goutant à la liberté de la création à travers des compositions que je commandais, écrivais et illustrais à ma manière. Je me souviens de la production de cette couverture. Les oiseaux pour la coiffure et les gerbes de fruits de plastique que j’étais allée chercher au magasin à un dollar de la rue Mont-Royal, après avoir imaginé la robe avec Andy The Anh, le cornet de crème glacée\globe terrestre que je décrivais à mon oncle Pierre Gélinas, décorateur de cinéma, qui a saisi la folie et produit l’accessoire qui me servirait de micro lors de la session photo.

1988… En février, on lançait Bye Bye mon Cowboy. En novembre, c’était au tour d’El mundo. Deux mois après, nous en avions vendu 50 000. Quelques hits plus tard, nous en avions vendu plus de 140 000 dont 40 000 dans le reste du Canada. Le succès du disque a été pour moi le plus beau ticket vers la rencontre du public québécois, mais aussi l’ouverture aux voyages. Signée par BMG en France puis aux États-Unis, ces titres m’ont permis de visiter les plus grandes villes (ainsi que les plus petites) partout dans le Canada, en Europe et chez nos amis les Américains. J’ai appris l’anglais, défendu mon œuvre quand il le fallait et eu accès au milieu professionnel de la musique et de la télévision à l’aube de mes 18 ans. N’étant pas formée pour recevoir les critiques, elles ont bien fait leur travail et brisé mon âme à plusieurs reprises, j’ai recollé les morceaux et continué ma route. Ma famille, mon entourage et les fans ont ajouté à la solidifier. Si vous avez été de ceux-là, j’aimerais vous dire merci pour la magnifique route parcourue ensemble.

J’avoue que le plus beau cadeau d’anniversaire est de vous savoir toujours là, à mes côtés. On s’accompagne pour les 25 prochaines années?

Partager cet article