Vivre

Les DYS: pas facile les troubles d’apprentissage

Dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie, ouf! Vous êtes peut-être familiers avec ces termes parce que vos enfants en sont atteints, ou encore vous-même vivez avec un trouble d’apprentissage. Souvent incompris ou même non diagnostiqués, les troubles d’apprentissage peuvent être très handicapants pour ceux et celles qui en souffrent. Considérant qu’ils affectent de 10 à 15% de la population, il est nécessaire de leur accorder de l’importance!

MAIS QU’EST-CE QUE C’EST?

Les troubles d’apprentissages sont d’origine neurologique. Cela implique donc qu’ils sont permanents et que malgré les outils utilisés pour pallier à leurs difficultés, les gens atteints vivront toujours avec leur trouble. Celui-ci affecte une ou plusieurs fonctions neuropsychologiques qui entravent l’acquisition, la compréhension, l’utilisation et le traitement de l’information verbale ou non verbale.

Il est bien important de comprendre le facteur non-volontaire des troubles d’apprentissage. Ce n’est donc pas un indice de déficience intellectuelle, de démotivation, de paresse, de manque d’encadrement scolaire ou parental. Insinuer que la personne qui en souffre est responsable de ses difficultés peut mener vers une faible estime de soi, l’isolement, des symptômes dépressifs ou anxieux par exemple. Sans compter qu’avec des heures de devoirs difficiles, la relation parent-enfant peut également être négativement affectée si la famille ne comprend pas l’étendue de l’effet du trouble.

Dyslexie: Trouble persistant de l’acquisition et de l’automatisation de la lecture. Ce trouble affecte la vitesse et la précision en lecture. Il engendre donc souvent une lecture imprécise qui nuit à la compréhension.

Dysorthographie: Trouble de l’acquisition et de la maîtrise de l’orthographe. Il affecte principalement l’apprentissage et l’automatisation de la correspondance phonème‑graphème  ainsi que la capacité à se représenter visuellement l’orthographe des mots.

Par exemple:

  • des omissions (fagile pour fragile)
  • des inversions (fargile pour fragile)
  • des substitutions de lettres et/ou de syllabes (vragile pour fragile)

À noter que la dysorthographie est souvent présente chez les dyslexiques.

Dysphasie: Trouble persistant du langage qui affecte la compréhension et/ou l’expression d’un message verbal. La personne interprète donc mal ce que vous lui dites, ou encore exprime mal son idée.

Dyspraxie: Trouble développemental qui affecte le contrôle, la coordination et la planification d’un geste moteur. Ce n’est donc pas un trouble d’apprentissage en soit, mais il peut affecter le parcours scolaire (ex.: prendre un crayon, bien prononcer des mots, etc.)

Dyscalculie: Trouble de l’apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques. Les enfants qui en souffrent peinent à traiter les nombres, à mémoriser les tables, à calculer et à comprendre ce qu’est un nombre.

Source : CENOP

LEURS CAUSES?

Les causes exactes de l’origine des troubles d’apprentissages suscitent encore l’intérêt de nombreux chercheurs. Ce qui semble ressortir toutefois, c’est que la génétique, le profil neurologique ou l’expérience de vie (ex.: une atteinte crânienne lors d’un accident) affectent leur présence. Quant au mécanisme qui explique pourquoi certaines personnes ont des difficultés, certaines études portent leur attention sur la mémoire de travail. Ainsi, il est proposé que les personnes vivant avec un trouble d’apprentissage comme la dyslexie bénéficieraient de recevoir peu d’information à la fois.

À SURVEILLER

Vous pourriez vous questionner sur la présence d’un trouble d’apprentissage chez vous ou votre enfant si vous observez des difficultés avec:

  • l’attention
  • la mémoire
  • le raisonnement
  • la conceptualisation
  • la  planification
  • l’organisation
  • la vitesse de traitement ou d’exécution
  • la coordination
  • la communication
  • la lecture
  • l’écriture
  • l’orthographe
  • le calcul

 

QUOI FAIRE

Vivre avec un enfant qui a un trouble d’apprentissage peut s’avérer difficile par moment. Il peut être ardu pour une personne qui n’en souffre pas de comprendre ce qui se passe à l’intérieur et autour d’une personne qui vit avec ses limites à tous les jours. Ainsi, il peut être pertinent d’en apprendre plus sur le sujet pour être sensible aux difficultés de votre enfant. En le comprenant mieux, cela pourra définitivement vous guider sur le type d’approche à prioriser pour l’encourager et l’aider.

Aussi, n’hésitez pas à rechercher du soutien professionnel. Un neuropsychologue ou un psychologue spécialisé sauront vous faire une évaluation complète pour mieux comprendre le profil de votre enfant. Non seulement ce sera un moment de validation pour votre enfant, mais également une explication pour vous permettre d’enfin comprendre ce qui ne va pas.

Partager cet article

Vous aimerez également