Tendance

Les émoticônes

emoticon-une

Les émoticônes ont révolutionné notre façon de communiquer électroniquement. Leur utilisation est même une seconde nature pour les enfants et les adolescents. Et vous savez quoi? Il y a beaucoup de positif là-dedans!

  1. Popularité. Une étude a révélé que les individus qui utilisent davantage les émoticônes (et surtout les positifs 🙂 !) nous semblent plus optimistes, plus enjoués et plus empathiques. Ainsi, ces mêmes personnes étaient plus populaires sur les médias sociaux.
  2. Ils sont vraiment utiles! : Lorsque nous écrivons, les émoticônes sont d’une certaine façon le non-verbal électronique. Des chercheurs ont démontré qu’ils amplifient les propos et aident à mieux comprendre. L’enfant peut donc diminuer ou dédramatiser le ton d’une critique avec un « 🙂 » comme il peut insister sur sa déception avec un « 🙁 ».
  3. L’effet sur le cerveau. Une étude a démontré que notre cerveau s’active de la même façon en regardant une émoticône ou l’expression d’un visage humain. Ça explique pourquoi une émoticône contente peut vous faire sourire dans la vraie vie. Cette «contagion émotionnelle» ou cette empathie à distance peut être bénéfique pour les relations entre amis.
  4. Les sujets difficiles. Les émoticônes permettent d’exprimer rapidement comment les ados se sentent, et ce même lorsque les mots sont trop difficiles à trouver ou à exprimer en face à face. Les émoticônes en lien avec l’abus physique ou le suicide sont une façon simple et rapide d’envoyer un message délicat, voir un cri à l’aide.
Source: wired.com

Source: wired.com

Toutefois, les émoticônes, quoique très utiles, ne sont pas à privilégier au détriment de l’expression de «vraies émotions» ou de contact en face à face. Premièrement, les émoticônes peuvent être ambiguës. Est-il vraiment triste ou est-ce plutôt de la déception? Est-il sarcastique? Le ton de voix, l’expression faciale, le contexte et la communication non-verbale donnent beaucoup d’information à décoder que les émoticônes ne fournissent pas toujours.

Pour ce qui est des amitiés sincères, les émoticônes peuvent contribuer à maintenir une distance entre deux personnes. Ainsi, ce n’est pas parce que votre ado partage ses émotions électroniquement avec un ami qu’il est en mesure de le faire aussi dans la vraie vie. On peut se demander si cela est toujours aidant lorsqu’il aura besoin d’aide dans la vie.

Il faut également rappeler que les émoticônes sont défavorables dans certains contextes. Vos ados doivent comprendre qu’ils peuvent, par exemple, paraître moins professionnels lors de communications avec leurs employeurs.

Bref, exprimer, comprendre et contrôler ses émotions c’est tout un apprentissage qui aura de grands impacts sur les habiletés sociales de vos enfants tout au long de leur vie. Il est donc important de prioriser d’abord les émotions dans la vraie vie, pour que les émoticônes soient utilisées à leur juste valeur; soit selon le contexte.

 

Références:
Derks, D. et al (2007) Emoticons and Online Message Interpretation
Rojas, S.L. et al. (2012) We have no feelings, we have emoticons 😉
Tchoki, S. et al. (2014) Emoticons and Phrases: Status Symbols in Social Media

Partager cet article

Vous aimerez également