Vivre

L’invasion des lutins

Cette semaine, une collègue de travail me racontait à quel point elle s’était sentie une mauvaise mère en allant porter son fils à l’école le matin. Tous les enfants parlaient de leur lutin qui avait fait telle ou telle chose et voilà que le petit Brandon lui, n’avait rien à raconter. Comme si les lutins avaient décidé de le bouder…

Cette maman a un horaire très chargé et se demande déjà comment elle va trouver le temps de décorer son sapin. Alors vous vous imaginez le stress qu’elle vit juste à l’idée d’arriver à Noël en même temps que tout le monde!

Pas juste une question de choix

Cela a entraîné une conversation de couloir et, évidemment, une certaine prise de conscience par rapport à toute cette pression que l’on met sur les parents pour qu’ils participent à cette véritable épidémie que sont les lutins. Il faut dire que ça en prend de l’énergie pour scénariser, chaque jour, les mauvaises actions de ces chers farfadets.

Ce ne sont pas tous les parents qui ont le temps et l’esprit créatif pour prendre part à cette tradition moderne qui est devenue un incontournable.

Je ne veux pas que vous pensiez que je ne trouve pas l’idée originale, mais on peut quand même se poser la question: ne sommes-nous pas un peu pris en otage par toutes ces modes qui deviennent virales?

Déjà, qu’il faut faire mille et une acrobaties pour arriver à faire gober à nos enfants que le père Noël a cette incroyable capacité d’être à plusieurs endroits en même temps!

Quand la magie fait tout oublier

Toutefois, il faut bien admettre que c’est tout à fait incroyable de voir la joie et l’excitation dans les yeux de nos enfants lorsqu’ils s’éjectent carrément de leur lit pour découvrir ce que leur ami lutin leur a concocté durant la nuit.

Il est donc difficile de ne pas participer à tous ces courts-métrages quotidiens, même si ceux-ci nous laissent parfois à bout de souffle. Cette histoire de lutins nous fait replonger dans nos souvenirs et fait ressortir notre cœur d’enfant qui, il faut bien le dire, n’est jamais vraiment loin. D’ailleurs, certains parents sont tellement motivés qu’on se demande s’ils ne sont pas en train de revivre leur enfance par procuration. C’est peut-être ça, la magie, finalement.

Avez-vous un lutin à la maison?

Vous aimerez également