Culturel

Ma seule raison d’espérer l’automne: Matt Holubowski

matt-holubowski-photosable

Il est ma seule raison d’espérer l’automne. Parce que son nouvel album s’écoutera probablement encore mieux dans un chandail de laine, un bon café au lait chaud à la main, ou sur la route avec les feuilles rougissantes en panorama. Parce que j’ai été élevée au son de la musique de Cat Stevens et de Donovan, je me retrouve dans les intonations et les glissements de doigts sur la guitare de Matt Holubowski.

solitudes

Solitudes est le deuxième album de l’une des voix les plus poignantes que l’on a entendues à La Voix. Ce Montréalais a pris son temps pour apprivoiser sa popularité et le syndrome de l’imposteur qui vient avec (il dédie d’ailleurs une chanson à cet état qui le hante depuis qu’il a été propulsé dans le monde du showbiz).

Holubowski a écrit et performé toutes les chansons et lance aujourd’hui son premier opus sous l’étiquette Audiogram. Bien que l’album soit en majeure partie en anglais, il deviendra probablement l’un de mes disques québécois préférés et restera dans mon lecteur CD bien après les premiers frimas de l’hiver. Peut-être même aussi longtemps que les albums de John Mayer, ce qui n’est pas peu dire!

L’album sera disponible à compter du 23 septembre et vous pourrez voir l’artiste en spectacle cet automne.

Tous les détails à: https://www.audiogram.com/fr/artiste/matt-holubowski

Partager cet article

Vous aimerez également