Vivre

Manger… ses émotions

manger-une

En cette journée internationale sans diète, voici une lecture qui pourrait vous inspirer dans votre réflexion concernant l’alimentation. Manger ses émotions est une approche sans contrainte pour retrouver son poids, écrit par Guylaine Guevremont, nutritionniste et fondatrice de la clinique MuUla, où elle propose une solution durable aux problèmes de poids et d’image corporelle.

Selon l’ANEB, 73% des femmes souhaitent perdre du poids, peu importe leur silhouette, 37% présentent de l’anxiété en pensant à leur poids et 22% affirment que la gestion de leur poids dominent leur vie. Facile de se rendre à l’évidence que le plaisir de manger sans culpabilité nous fait défaut.

Spirale de l’échec

Répéter les régimes pendant toute une vie est la meilleure façon de se sentir perdant chaque jour, sans compter que la privation et la frustration mènent directement à des comportements de sabotage. Au lieu de manger ses émotions, on nous apprend ici comment les écouter, les exprimer et s’en servir comme catalyseur pour nous propulser plus loin. Reconnaître la faim est également un élément important : si on mange par tristesse, rage ou fatigue, il est impossible de sentir la satiété, car la faim n’a jamais été présente dans l’équation. Qui n’a jamais mangé de tarte au sucre, pour se remonter d’une grande fatigue, englouti des biscuits à cause d’une mauvaise journée au bureau? Qui n’a jamais mangé de chips dans un party, au lieu de confronter sa gêne et se mêler aux autres convives?

En quatre étapes présentées dans Manger ses émotions, on apprend à se débarrasser de nos ‘kilos émotionnels’. Pensez à toutes ces années passées à faire des régimes, pourquoi ne pas s’offrir un peu de temps pour réhabiliter la nourriture dans le cercle de nos amis et voir les émotions comme nos alliées?

Site web de la Clinique MuUla | Page Facebook

Partager cet article

Vous aimerez également