Vivre

Mitsou et Léa : Aimer son corps un peu, beaucoup, à la folie?

cestmoncorps

J’aimerais vous inviter à faire un exercice. Prenez un papier et un crayon et rédigez les 10 choses que vous aimez le plus. Il n’y a aucune restriction ou règle à suivre. Cela peut donc être un objet, une personne, un lieu, un souvenir, bref ce que vous voulez!

C’est fait?

Dites-moi maintenant en quelle position avez-vous écrit moi? Je suis prête à parier que la très grande majorité n’y aura pas pensé. Vous aimez-vous? Aimez-vous votre corps? Aimez-vous ce que vous voyez dans le miroir? Vous reconnaissez-vous dans ce corps, et est-ce que vous vous y sentez bien?

Dans ce dernier épisode de Mitsou et Léa, Stéphanie et Mary nous démontrent comment le corps peut être une barrière pour s’aimer pleinement. Ces deux magnifiques femmes se sont senties libérées par leurs choix. Elles rapportent avoir pu s’aimer davantage en s’investissant de façons différentes sur leurs corps.

QU’EST-CE QUE L’IMAGE CORPORELLE?

Brièvement, l’image corporelle est l’image de notre propre corps que nous formons dans notre propre pensée. C’est l’ensemble des sentiments, attitudes, souvenirs et expériences que nous avons accumulés à propos de notre corps et qui se sont plus ou moins intégrés dans une perception globale. Pour bien comprendre le concept d’image corporelle, il faut également prendre connaissance des notions qui y sont associées.

D’abord il y a l’idéal corporel qui réfère à ce à quoi vous aimeriez ressembler. Mary exprime d’ailleurs à plusieurs reprises souhaiter atteindre l’image d’elle-même qu’elle a en tête. Le contexte socioculturel et les idéaux corporels projetés dans nos sociétés influencent beaucoup le corps que nous désirons.

Ensuite, il y a le corps perçu. C’est la manière dont les individus se classent et évaluent leur poids (maigre, normal, trop gros, etc.). Par le naturisme, Stéphanie semble rechercher à ajuster et à accepter ce corps perçu pour laisser de côté ses idéaux corporels.

Lorsqu’il y a un écart entre l’idéal corporel et le corps perçu, c’est là qu’il y a insatisfaction corporelle. C’est cela qui mène souvent vers la faible estime de soi, des troubles alimentaires, des symptômes dépressifs, etc.

L’IMAGE CORPORELLE ET LES ENFANTS

L’image corporelle évolue au fil des âges. Comme parent, nous souhaitons tous que nos enfants grandissent avec une image corporelle saine pour développer une identité positive. Mais comment y arriver surtout si vous-même vous éprouvez certaines difficultés à ce niveau? Vous savez ce petit ventre post-bébé qui vous embête! Et ce régime dont vous n’arrêtez pas de parler haut et fort à la maison! Vous pourriez être tentés de vous culpabiliser en réalisant que vous tenez parfois ce type de discours et qu’il peut subtilement influencer vos enfants. Ceci dit, dites-vous plutôt que vous faites partie de la solution! Voici quelques pistes qui sauront vous aider:

À la petite enfance

Massez, caressez, bercez, et faites découvrir différentes textures et sensations à vos bébés! Vous leur permettez ainsi d’intégrer dès un jeune âge que le corps est synonyme de confort et de plaisir!

bebe

À l’âge préscolaire et scolaire

Encouragez vos enfants à participer à des activités corporelles. Que ce soit la danse, la nage, ou le soccer par exemple! Vos enfants apprennent ainsi à habiter, maîtriser et investir leurs corps. Ils apprendront à développer un sentiment de compétence corporelle.

Chez ce même groupe d’âge, sensibilisez vos enfants à reconnaître leurs sensations. À prendre conscience des indices physiques (la faim, la soif, la fatigue, etc.), mais également ceux au plan émotionnel (la peur, la gêne, l’excitation. etc.). C’est une belle façon d’enseigner aux enfants la connaissance de soi.

danse

À l’adolescence

L’adolescence peut être une période très difficile au plan corporel considérant tous les changements physiques qui apparaissent. Normalisez à votre enfant toutes ses transformations. Par exemple, peut-être qu’il souhaite entendre que vous êtes passé par la même phase!

Vous pouvez également préparer vos ados avant que ces changements corporels ne surviennent. Sans que ce soit une conversation officielle, le fait de lui annoncer les changements à venir peut aider à le rassurer le moment venu.

ado

Pour tous les groupes d’âge, même les parents!

Évitez les critiques et les blagues qui se veulent inoffensives sur le physique de soi et des autres. Dites-vous que lorsqu’il les entend, votre enfant les intègre et évalue son propre corps par la suite.

Aussi, il est important d’avoir un regard critique sur ce qui est présenté dans les médias. D’excellentes vidéos sur le web vous présentent d’ailleurs tout le processus derrière les images véhiculées. À écouter avec vos jeunes pour ouvrir le dialogue!

Finalement, rappelez-vous que vous êtes des modèles pour vos enfants! Pour les amener à aimer leurs corps, vous devez certainement tenter d’aimer le vôtre! Je vous repose donc les questions initiales : Vous aimez-vous? Aimez-vous votre corps? Aimez-vous ce que vous voyez dans le miroir?  Vous reconnaissez-vous dans ce corps, et est-ce que vous vous y sentez bien?

Partager cet article

Vous aimerez également