Vivre

Monsieur Alex, j’ai un problème

solutionune

Le tourbillon

Mardi, 12h50. La cloche de l’école primaire où je travaille vient tout juste de sonner. La période du dîner est terminée et les cours vont reprendre dans quelques minutes.

Mardi, 12h56

Monsieur Alex, j’ai quelque chose à te dire: avant le dîner, quand on travaillait en équipe, Nathan ne faisait pas grand-chose. Il a copié plusieurs de mes réponses et je trouve ça pas correct.

OK, une solution doit être trouvée.

Mardi, 12h57

Monsieur Alex, il faut que je te parle tout de suite: je veux changer de place dans la classe. J’ai trop chaud et je veux être assis près des fenêtres. 

Je pense que ce problème peut attendre, mais je vais le garder en tête.

Mardi, 12h58

Monsieur Alex, c’est important: je n’ai pas pu étudier hier soir alors là, j’ai peur d’échouer à mon test.

Bon, il faut trouver les bons mots pour le rassurer, mais en même temps lui faire comprendre qu’il ne faut pas attendre à la dernière minute pour étudier.

Mardi 13h04

Monsieur Alex, j’ai un problème. Clara est ma meilleure amie, mais elle est aussi l’amie d’Anaïs et à la récréation. Anaïs a dit à Fatema que je suis fâchée contre Clara, mais ce n’est pas vrai pis là, à la récréation, Fatema a dit à tout le monde que Clara ne veut plus être mon amie et en plus, Fatema me traite de…

Vous suivez l’histoire? Moi, j’avoue être un peu perdu. Mais ça semble urgent et à voir la panique dans ses yeux, elle n’est pas apte à travailler immédiatement. Je lui parle? Je demande à la technicienne spécialisée de la rencontrer?

Vous me suivez ou si c’est le tourbillon dans votre tête?

On passe au mode solution

C’est un peu à quoi pouvaient ressembler certains retours de récréation ou de dîner dans ma classe de cinquième année jusqu’à ce que je trouve une solution efficace. Terminé les 10 minutes consacrées à régler des conflits et à trouver des solutions à des problèmes.

Pour les élèves, petits et gros problèmes ne peuvent jamais attendre et doivent se régler à la minute près. Tout ça prend beaucoup de temps et c’est impossible de régler les problèmes de l’un quand le reste des autres élèves attendent à leurs bureaux.

Après avoir expliqué et fait vivre aux élèves différentes méthodes de résolution de problèmes, une idée toute simple m’est venue et celle-ci m’a beaucoup aidé dans la gestion de problèmes en classe. Cette brillante idée est: le petit bout de papier intitulé Monsieur Alex, j’ai un problème!

Période de réflexion

Le fameux: Monsieur Alex j’ai un problème s’est transformé en une très courte période de réflexion, le temps de prendre un crayon, un papier et de décrire la situation.

Pour certains élèves, les deux minutes qu’ils prennent pour décrire leur problème sur un bout de papier sont suffisantes pour se rendre compte qu’au fond, ils peuvent le résoudre seuls et que ce n’est pas un problème majeur. Pour d’autres, le fait de réfléchir quelques minutes leur permet de se calmer et souvent de trouver eux-mêmes une solution.

De mon côté, cette façon de faire m’a permis de mieux gérer mon temps. J’ai pu mettre l’accent sur les problèmes sérieux, au besoin, diriger les élèves vers les bonnes ressources et régler les autres lorsque le temps le permet. J’ai également remarqué que plusieurs de mes élèves trouvent de plus en plus par eux-mêmes d’excellentes solutions. Nous en discutons régulièrement lors du conseil de coopération de notre classe.

Qui aurait cru qu’un simple petit bout de papier nous aurait tant aidés!

Vous avez des solutions pour régler les problèmes des enfants à l’école ou à la maison? Des méthodes pour les faire réfléchir?

Partager cet article

Vous aimerez également