Culturel

Nos livres bien-aimés pour vos congés enneigés

Si les auteurs de Mitsou.com sont passionnés d’écriture, ce sont aussi de grands amateurs de lecture. Découvrez leurs coups de cœur, des livres qui les ont surpris, émus ou inspirés. Apres les suggestions de Mitsou (incluant son livre favori de l’année), plongez dans le monde littéraire de l’équipe!

Alex Marsolais

Chaque année, je relis Pierre et Jean de Guy de Maupassant. La jalousie et la rivalité entre Pierre et Jean, deux frères très différents sur tous les points, sont palpables dès le début du roman. Puis, après la lecture de quelques chapitres, on découvre un terrible secret gardé depuis longtemps par leur mère. Une tragédie française que je redécouvre chaque année. À peine quelques lignes lues qu’on s’imagine déjà en France.

Le livre biographique le plus intimiste que j’ai lu est Fragments de Marilyn Monroe. Marilyn derrière l’image, c’est ce que nous présente ce livre regroupant ses écrits. Des poèmes, des notes personnelles et des écrits intimes qui nous révèlent une Marilyn sensible, tendre, humaine, amoureuse et déchirée. À lire à petite dose.

Pour moi, le livre le plus inspirant est sans aucun doute Laissez courir les éléphants de David Usher. J’ai découvert ce livre sur le processus créatif lors d’une conférence que donnait David Usher. Selon lui, la créativité fait partie de notre ADN et il nous livre des moyens de la faire ressurgir et de l’utiliser dans notre vie quotidienne ou au travail. Un livre aussi inspirant que ses chansons.

Kathleen Shannon

Je lis beaucoup, je lis tout le temps, je lis compulsivement. Je pourrais parler de bouquins pendant des jours et des semaines. Voici quelques-uns de mes coups de coeur:

Mes livres bonbon: Toute la série des Paul écrits et dessinés par Michel Rabagliati. J’ai d’ailleurs bien envie de les relire cet hiver. Juste pour le plaisir de retrouver la grande sensibilité de cet artiste qui nous fait voyager dans un passé pas si lointain, dans notre belle province.

Le livre qui m’a fait pleurer cette année: La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette. (C’est aussi la suggestion de Lory Zephyr). Je demeure marquée par cette histoire de femme qui n’a pas su conjuguer sa vie de mère et sa vie de femme. Quel beau travail de recherche et d’écriture qui lève le voile sur une partie peu connue de notre histoire.

Noémie Gélinas

Je vous suggère un livre qui m’a été recommandé par ma professeure de yoga Nathalie Salvas: Renaître du stress par le yoga et l’ayurveda de Garai Indrajit. Il s’agit d’un ouvrage riche et fort intéressant portant sur les thérapies orientales, le yoga et sur les habitudes de vie.

Caroline Bélisle

Pour les tout-petits, n’importe quel livre de Caroline Jayne Church.
Pour les adultes, la trilogie La Chute des Géants de Ken Follett. Ce sont 3 grosses briques de 900 pages qui suivent 5 familles sur 3 générations. Ce sera peut-être difficile de tous les lire pendant les fêtes, mais après le 1er livre, on est tout de suite accro!

Caroline Lefebvre

Un cours en miracle de Helene Schucman.
Un livre qui nous apprend comment reconnaitre et vivre des miracles. Intrigant non?

Libres enfants de Summerhill de Alexander S Neill
C’est un livre qui date des années soixante, mais qui ne pourrait être plus actuel. C’est une lecture qui bouleversera votre perception des enfants et contribuera peut-être à leur offrir une présence et un amour plus utile et plus éveillé.

Le pouvoir du moment présent de Eckhart Tolle
Eckhart est l’une de mes personnes préférées sur Terre. Il m’a appris presque tout ce que je sais sur la conscience humaine, l’amour et la paix.

Nadine Massie

J’alterne entre 4 livres.

Le Livre qui fait dire oui, un collectif sous la direction de Sol Zannetti, chef d’Option nationale: un ouvrage de vulgarisation de politique.

Un Guillaume Musso: Central Park, parce que ses intrigues sont toujours aussi excellentes que ses dénouements.

Un livre en anglais: How to Succeed in Business Without Really Crying, de Carol Leifer, une Américaine qui écrit pour des sitcoms et qui fait du stand-up. Elle est inspirante.

Et un livre pour les nouvelles mamans, parce que je veux être bonne! 100 trucs et astuces pour survivre à l’arrivée de votre premier enfant, un recueil de conseils de plusieurs parents récidivistes!

Marie Christine Pilotte

Même les lesbiennes lisent… Après une pause de près de deux ans de lecture (eh oui, j’avais la concentration d’un géranium en manque d’eau), je reviens à mes premiers amours. J’ai élagué les ouvrages de ma bibliothèque pour n’en retenir que mes coups de cœur. Mon plus gros coup de cœur, c’est toute la collection d’une productive et sulfurique Belge que j’adore depuis ma post-adolescence, Amélie Nothomb. Si ses premiers romans sont (à mon avis) ses meilleurs, chaque automne m’apporte un nouveau Nothomb que je lis avec ravissement.

Sinon, côté pratique, je vous recommande chaudement la lecture de la Japonaise Marie Kondo qui est, à elle seule et à son insu, en train de révolutionner ma vie, de l’intérieur, avec ses deux livres: The Life-Changing Magic of Tidying Up et Spark Joy.  J’aime toujours lire les œuvres dans leur langue originale, mais comme mon japonais est pour l’instant inexistant, j’ai choisi de le lire en anglais, langue que j’associe à la croissance personnelle et à l’exaltation naturelle. Le premier est toutefois disponible en français (Le Pouvoir étonnant du rangement: désencombrer sa maison pour alléger sa vie).

Annie Leclerc

L’ombre du vent, Carlos Ruiz Zafón.

Une Barcelone mystérieuse et un cimetière de livre oubliés amoureusement protégé par quelques initiés… Lors de sa première visite, et comme le veut la tradition, Daniel choisit un livre: L’ombre du vent, de Julián Carax. Il ne se doute pas alors que son auteur deviendra pour lui une véritable obsession. Au point d’hypothéquer sa propre vie. Un parfait mélange de suspense, d’amour et de littérature qui vous fera passer un bon moment décroché de la réalité!

Comment devenir un monstre, Jean Barbe.

Parce que notre littérature québécoise est bonne et belle, il faut absolument lire Comment devenir un monstre, de Jean Barbe. Parti pour l’étranger pour sa première mission avec Avocats sans frontières (et fuir sa vie par la même occasion), François Chevalier rencontre le Monstre, un homme ordinaire pourtant tueur, en attente de son procès. Efficace, la narration alternée du roman place le lecteur à s’identifier à la fois au méchant et au gentil, et lui fait comprendre qu’on n’est jamais tout à fait l’un ou l’autre.

Karine Richard

Quand j’étais enseignante au secondaire, mes élèves avaient des lectures obligatoires. Ces lectures devenaient, par le fait même, obligatoires pour moi aussi. Je me souviens des commentaires de mes collègues, quand on m’a «forcée» à lire Le Parfum, Histoire d’un meurtrier, de Patrick Süskind. Une prof m’a même avoué avoir corrigé les travaux de ses élèves sans même avoir terminé de le lire! Je ne comprendrai jamais, car pour moi, il s’agit du meilleur roman de tous les temps.

À mon sens, personne d’autre que Süskind ne maîtrise mieux l’art de la description. Et dans Le Parfum, les descriptions sont dérangeantes, sales, visqueuses. On peut littéralement deviner l’odeur régnant dans tout Paris, au 18e siècle.

Jean-Baptiste Grenouille, personnage principal du récit, né dans d’abominables conditions et laissé pour mort parmi les détritus par une mère qui sera par la suite accusée d’infanticide, est ensuite recueilli par une nourrice qui l’abandonnera à son tour, troublée par le fait que son fils adoptif soit sans odeur. S’ensuit pour Grenouille une ribambelle d’abandons. Personne ne veut de lui. À huit ans, il travaille déjà pour monsieur Grimal, qui lui montre les rudiments de la tannerie. Il se plaît à ce travail, mais bien vite, il réalise qu’il possède un don pour les odeurs. Il a un nez pas comme les autres. Ainsi s’installe en lui une passion pour les parfums. Je pourrais vous parler très longuement de cette jeune fille rousse à la peau de lait, dont l’odeur trouble Grenouille à un point tel qu’il ressent le besoin de se l’approprier. Je pourrais également vous raconter cette relation qu’il a avec Giuseppe Baldini, maître parfumier (incarné avec brio par Dustin Hoffmann, dans l’adaptation cinématographique du roman) qui le prend sous son aile et lui transmet son savoir-faire. Mais je ne vous en dirai pas plus. Je vous laisse le délectable loisir de découvrir ce roman génial, où décadence, déchéance, décrépitude laissent magnifiquement place à des émotions jamais ressenties… si ce n’est pas déjà fait, bien entendu. Il s’agit tout de même d’un best-seller traduit en 48 langues et vendu à plus de 20 millions d’exemplaires.

Des blogueurs aussi auteurs

Vous aimez les lire sur Mitsou.com, mais saviez-vous que certains de nos blogueurs sont aussi l’auteur d’un livre? Ingrid Falaise a écrit Le monstre qui relate la violence conjugale dont elle a réussi à se sortir. Ma sœur Noémie Gélinas a publié cette année Massage du ventre et philosophie orientale pour tous, un livre qui nous apprend à mieux comprendre notre santé digestive et à pratiquer l’automassage du ventre. Alex Marsolais a écrit Souvenirs d’enfance dans lequel 24 artistes québécois relatent un souvenir d’enfance. Annie Leclerc est l’auteure du guide de sorties pour la famille 160 sorties à Montréal et les environs. Jackie B. Hamilton a, quant à elle, publié Carnet de route pour manifester l’inattendu, un ouvrage de croissance personnelle.

Pour terminer, un livre à colorier

Le livre à colorier 42 artistes, 42 dessins au profit de la Fondation du Dr Julien permet aux petits et aux grands aussi de s’évader quelques instants du monde réel et de laisser aller leur créativité. Ce projet vise à venir en aide à la Fondation du Dr Julien, organisme auquel sera versée une partie des profits des ventes.

À votre tour maintenant de nous parler de vos coups de cœur.

Partager cet article

Vous aimerez également