Vivre

Notre ventre, notre deuxième cerveau

intestin-cerveau-2

La semaine dernière, j’ai eu la chance d’assister à la conférence Le ventre, notre deuxième cerveau donnée par le chercheur Français Michel Neunlist
.

Sujet de l’heure, ce concept démontre l’importance du ventre pour notre santé physique et mentale. C’est un sujet qui intéresse la médecine orientale depuis des siècles et que j’aborde dans mon livre Massage du ventre et philosophie orientale pour tous.

En médecine traditionnelle chinoise, l’intestin grêle a toujours été vu comme un deuxième cerveau. Depuis longtemps, on observe les répercussions d’une mauvaise condition intestinale sur l’humeur. La science rejoint d’ailleurs de plus en plus cette ancienne philosophie.

intestin-cerveau-1

L’intestin, notre «deuxième cerveau»

Depuis quelques années, les recherches scientifiques se penchent sur les connexions entre le ventre et le cerveau. L’intestin grêle, aussi appelé «petit intestin», est l’organe qui a fait l’objet de découvertes en ce qui concerne le mécanisme de connexion entre le ventre et le cerveau.

Les recherches démontrent que l’intestin grêle échange des informations avec le cerveau et participe également à l’équilibre psychologique. On trouve, à l’intérieur de l’intestin grêle, plusieurs neurotransmetteurs, c’est-à-dire des messagers chimiques, qui envoient des signaux au cerveau par différents chemins. Certains neurotransmetteurs empruntent le nerf vague pour transmettre l’information de diverses perturbations digestives du ventre à la tête. D’autres neurotransmetteurs font leur trajet vers le cerveau par la circulation sanguine.

Dans un sens comme dans l’autre, ils se stimulent mutuellement. La qualité de la flore intestinale, que les scientifiques nomment «microbiote intestinal», peut influer sur le comportement, les humeurs et la chimie du cerveau.

intestin-cerveau-noemie

L’exemple le plus spectaculaire que l’intestin communique avec le cerveau et peut avoir une influence sur le comportement est celui de la sérotonine, aussi appelée «hormone de la bonne humeur», qui influence les états d’âme et qui est produite à 95% dans le petit intestin. Un ventre mal en point pourrait-il être à l’origine d’idées noires?

En effet puisque le stress peut altérer la production de sérotonine et qu’une baisse de sérotonine peut causer l’anxiété, la dépression et l’insomnie.
Inversement, les états d’esprit ont une influence sur le ventre qui se «noue» lors de stress émotifs.

Tout comme Michel Neunlist, de plus en plus de chercheurs s’intéressent au sujet du petit intestin perçu comme un «deuxième cerveau». On retrouve d’ailleurs un nombre croissant d’ouvrages sur le sujet.

Ces recherches nous renvoient aux observations qu’ont faites les Orientaux depuis des siècles déjà, à savoir, entre autres, que la bonne santé de l’intestin grêle a une influence sur la mémoire et la concentration. La médecine chinoise a en effet toujours placé le ventre et ses organes vitaux au centre de sa vision de la santé physique et émotionnelle, sans toutefois l’analyser et l’expliquer comme le font les scientifiques d’aujourd’hui.

Des études scientifiques au sujet de l’influence de la flore intestinale en interaction avec le corps humain sont toujours en cours et évoluent très vite! Toutefois, une chose est certaine, le ventre et le cerveau se stimulent mutuellement et continuellement. Bref, l’équilibre de l’intestin grêle, se faisant par une bonne gestion du stress et de bonnes habitudes alimentaires, prévient les douleurs et l’inconfort abdominal, tout en étant bénéfique pour l’humeur et en favorisant un esprit vif! Un sujet fascinant sur lequel il reste encore beaucoup à découvrir.

Si vous êtes curieux d’en apprendre davantage sur l’influence de l’intestin sur la santé et le bien-être, je vous suggère un livre très intéressant et même rigolo, Le Charme discret de l’intestin. J’adore ce livre de Gulia Enders, une jeune femme passionnée qui nous explique de façon simple et accessible, cet organe sous toutes ses facettes.

charme-discret-de-lintestin

Avez-vous déjà perçu un lien entre votre ventre et vos émotions?

Partager cet article

Vous aimerez également