Tendance

Offrir sa fête en cadeau

‘Maman, je n’ai besoin de rien pour ma fête’. Un parent n’a pas la chance d’entendre cela souvent, mais puisque ma fille est née en janvier, quelques semaines après Noël, qu’elle a une grande sœur dont elle hérite des jouets, la liste de cadeaux que je devais fournir à la famille pour son anniversaire était assez mince. Lorsqu’elle m’a lancé sa déclaration de ‘simplicité volontaire’ du haut de ses six ans presque sept, j’ai su que j’avais le cobaye idéal pour Ma fête en cadeau, une idée de financement très originale pour l’organisme Le Phare Enfants et Familles, à Montréal.

Le Phare est la seule maison de soins palliatifs pour enfants au Québec. Les enfants de 0 à 18 ans viennent y passer quelques jours quand les parents ont besoin de répit. Devenir parent d’un enfant lourdement malade, handicapé physiquement ou mentalement, change une vie du jour au lendemain. Certains doivent arrêter de travailler pour leur donner des soins et les accompagner 24h sur 24. On s’encabane, la vie de couple en prend un coup (80% des parents se séparent), les frères et sœurs subissent les conséquences du manque d’attention. L’importance de revenir à soi quelques jours par année devient vitale. C’est pour cette raison que cette maison de 12 chambres a été créée dans le cartier Rosemont. Médecins, infirmières, équipe d’animation, cuisiniers et bénévoles y sont présents, pour offrir des séjours dans un cadre plus familial et intime qu’à l’hôpital. Les parents qui ont besoin d’aide dans un moment où la santé de leur enfant est fragilisée (comme le petit Olivier, dont la maman a décidé de séjourner au Phare avec son petit prince pendant une gestion de symptômes difficiles). Le Phare, c’est aussi là que les parents décident de venir passer les derniers jours de vie de leur enfant. Ils y seront hébergés, en famille, pour pouvoir donner tout l’amour dont l’enfant aura besoin pour s’envoler.

Ma fête en cadeau, c’est demander aux gens qui nous aiment de donner au Phare au lieu d’offrir un cadeau. Mila a fait sa grande fille tout au long du processus. Nous avons créé une page en quelques minutes sur le site et quelques personnes de notre entourage ont choisi d’offrir des sous à la fondation. Elle a évidemment reçu quelques cadeaux, mais aussi bien des félicitations pour son geste. Nous sommes allées porter nos sous en personne mardi dernier et avons eu droit à une visite des lieux. Tout y est pour que l’enfant s’amuse : salle d’art, de musique, de relaxation et même piscine, qui en font un centre où les enfants ont leurs ‘petites vacances’ aussi. La cuisine et le salon sont de type très familial, question que l’enfant ne se sente pas comme à l’hôpital. Ma petite est sortie grandie et touchée par les enfants qu’elle a rencontrés, réalisant sa chance et le rôle qu’elle pourra jouer dans la société. Ma fête en cadeau est un moyen d’éveiller l’esprit caritatif des jeunes, mais il vise aussi (et surtout) les adultes qui aimeraient donner plutôt que recevoir à leur anniversaire.

Un enfant est un cadeau du ciel. Chaque fois qu’il en naît un, une lumière s’allume. Mes yeux, ceux de mon enfant, se sont allumés en réalisant l’importance du Phare dans la vie de centaines de familles québécoises. Bravo et que cette fête en cadeau ne soit pas la dernière!

Partager cet article

Vous aimerez également