Culturel

Option B : quand retrouver le bonheur semble impossible

J’ai récemment voulu suggérer un livre à une amie prise dans une séparation difficile, mais sa psy lui avait déjà conseillé de l’acheter et elle l’avait presque fini. Ce livre, c’est Option B de Sheryl Sandberg et Adam Grant dans lequel les auteurs expliquent comment surmonter l’adversité, être résilient et retrouver l’aptitude au bonheur.

Sheryl Sandberg, c’est la numéro 2 de Facebook, la 7e femme la plus puissante au monde selon Forbes, celle qui a écrit Lean in, ou En avant toutes, un essai sur les femmes, le travail et le pouvoir. Son nouveau livre est lui aussi sur la réussite, mais une réussite beaucoup plus personnelle. En 2015, Sheryl a perdu son mari adoré, celui qui était son meilleur ami, son plus grand partenaire. Il est décédé brutalement lors de vacances en amoureux sur le tapis roulant du gym de l’hôtel. Pour Sheryl et ses deux jeunes enfants, il était impossible de croire qu’ils pourraient revivre de la joie un jour.

A post shared by Rachel Sklar (@rachelsklar) on

Un mois après, Sheryl a partagé sa peine sur Facebook. Elle a évidemment reçu une tonne de messages, certains aidants, d’autres un peu moins, comme la lettre d’une connaissance qui lui dit qu’elle aussi a perdu son mari il y a 10 ans et que la peine ne s’était jamais effacée. Ravagée, Sheryl appelle un ami de son mari, Adam Grant, une sommité dans le domaine du développement personnel et auteur d’Osez sortir du rang dont la conférence Ted sur les habitudes surprenantes des penseurs originaux a été l’une des plus suivies en 2016. Il tente alors de la convaincre qu’elle pourra un jour quitter la noirceur et retrouver des moments de quiétude et enfin, le bonheur. Que si l’option A de la vie n’était plus disponible, que l’option B pourrait peut-être la rendre heureuse. Ils décident alors de travailler ensemble pour chercher les étapes à suivre pour se sortir grandi d’un traumatisme, de connaître ce que l’on appelle la croissance post-traumatique.

«Face aux coups les plus durs, les gens peuvent retrouver une force nouvelle, donner un sens encore plus profond à leur vie. Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu un drame pour améliorer sa capacité de résilience avant d’être prêt à rebondir, quoi que l’avenir nous réserve.»

Selon les études du psychologue Martin Seligman, notre rétablissement est souvent freiné par ce qu’il appelle les «Trois P».

La personnalisation: la conviction que ce qui est arrivé est de notre faute

La perméabilité: la conviction que cet événement va affecter tous les domaines de notre vie

La permanence: la conviction que le séisme provoqué par cet événement durera éternellement.

Reconnaître que les événements ne sont ni personnels, ni permanents, ni perméables peut diminuer les risques de sombrer dans la dépression et améliorer la capacité de persévérer.

Que ce soit un deuil, un divorce, la maladie, un viol, la perte d’un emploi, une grande perte financière ou tout simplement, les grands et les petits coups que la vie nous envoie, il y a une façon d’apprendre de ceux-ci. Le livre s’adresse non seulement aux gens qui vivent des moments douloureux, mais aussi à ceux qui les appréhendent et à ceux qui veulent aider des proches qui vivent dans des moments difficiles.

J'achète

Vous aimerez également