Culturel

Papi et mamie font encore l’amour!

Pendant mes études en sexologie, j’ai développé un intérêt marqué pour la sexualité des personnes âgées. Je l’avoue, à 20 ans, je ne me posais même pas la question à savoir si mes grands-parents avaient une sexualité. C’était un sujet beaucoup trop tabou, étrange et inconfortable à mes yeux. De toute façon, ma propre sexualité était le centre de mon existence et surtout, je ne m’imaginais pas être vieille un jour. Aujourd’hui (quelques années et quelques rides en plus), je dévore toute l’information disponible sur le sujet parce que j’ai pris conscience que j’allais un jour passer par là. Je suis avide de connaître les secrets des couples qui continuent d’avoir une vie sexuelle et amoureuse épanouie à 70 et même à 80 ans parce que c’est ce je veux moi aussi.

La sexualité des aînés: un puissant tabou dans nos sociétés

Justement parce qu’on n’en parle pas assez, le documentaire de la réalisatrice Sophie Lambert qui a signé mon émission Dis-moi et L’amour au temps du numériqueDes nuances de sexe et de gris, est un petit bijou! On y découvre des personnes âgées qui ont encore un intérêt marqué pour la sexualité et qui osent enfin nous en parler. Vous rencontrerez Madeleine, une femme de 82 ans inspirante et pleine de vie, en couple depuis 13 ans avec Jean, son conjoint qui a 21 ans de moins qu’elle. Elle nous confie vivre en harmonie, dans la tendresse et dans le plaisir avec son amoureux et qu’ils ont une belle communication avec beaucoup d’échanges et de rires. (Psitt! C’est l’un des secrets de la longévité d’un couple.) Il y a aussi Simon, un veuf charmeur de 70 ans qui nous avoue avoir appris à faire l’amour à 62 ans grâce aux réseaux sociaux. Puis Marcelle, 71 ans, qui a vu un pénis pour la première fois à 26 ans et qui nous dit avoir une libido très forte qui l’empêche de dormir la nuit: «Si la libido prolonge la vie», dit Marcelle, «mon dieu seigneur… je vais vivre vieille!» On nous présente Gilles, un snowbird de 66 ans en couple avec sa femme depuis 31 ans, qui s’avoue libidineux malgré les inconvénients de l’âge. Le dernier, mais non le moindre, c’est Gérald 70 ans. Ce père de trois enfants, célibataire et gai, vit dans une résidence cool pour personnes âgées où cohabitent gais et hétérosexuels. Tatoué, d’allure jeune et rebelle, il comble ses besoins sexuels en faisant des rencontres sur Craigslist. Un énorme merci à tous pour votre ouverture à partager votre réalité avec nous.

Il n’y a pas d’âge pour être sexy!

La sexualité est associée aux notions de performance, de beauté et de passion et les personnes âgées sont perçues comme des êtres fragiles, malades et non désirables. Selon la sexologue Jocelyne Robert, ce sont de grandes généralisations: «Cessons d’imaginer que les personnes de 60 ans et plus sont à moitié mortes. Ils sont du côté de la vie encore!» Selon elle, les femmes vieillissantes ont tendance, à tort, à se retirer du monde des êtres désirables et désirés. C’est une mauvaise attitude à adopter. Elles doivent se convaincre qu’elles sont toujours des femmes à part entière et qu’elles peuvent encore plaire. La société a également un gros travail à faire pour briser les tabous sur la sexualité des personnes âgées en commençant par arrêter la propagation de préjugés à leur égard.

Pourquoi célébrons-nous la vieillesse physique et intellectuelle, mais pas sexuelle?

Les difficultés d’ordre physique et mécanique sont une réalité qui vient avec la vieillesse. L’entretien du corps, la pratique du sport et du yoga, le soin des dents, une bonne diète, des chirurgies et la médication font partie des options qui s’offrent aux personnes vieillissantes pour lutter contre les signes de l’âge. Chacun a bien le droit de décider de ce dont il a besoin pour se sentir bien dans sa peau. Ce documentaire nous démontre clairement que faire l’amour est néanmoins une option naturelle et non négligeable pour rester lumineux et heureux. Comme le dit si bien Simon dans le documentaire: «Un orgasme par jour va laisser le docteur chez eux pour toujours!».

Une autre œuvre artistique qui vaut le détour

Si vous êtes comme moi, intéressés par le sujet ou simplement curieux, le magnifique film L’érotisme et le vieil âge de Fernand Dansereau est en salle depuis le 10 février. Fernand Dansereau nous séduit du début à la fin avec ce film brillant qui se penche sur la vie sexuelle des personnes âgées. Vous y verrez des témoignages touchants et des confidences coquines de Janette Bertrand, de Louise Portal ainsi qu’un témoignage poignant du cinéaste Jean Beaudin qui se livre sur les derniers moments partagés avec sa partenaire de vie partie beaucoup trop vite.

Sensualité versus sexualité et l’éloge du temps…

Comme le dit si bien Janette Bertrand: «Je suis encore un être sexué dont l’appétit a changé.» Le documentaire de Sophie Lambert, comme le film de Fernand Dansereau, nous ramène à la même finalité: l’attrait de la sexualité ne disparaît pas avec l’âge, mais la sexualité des personnes âgées n’est plus dans la performance, elle dans la douceur et la tendresse. Bref, quand on vieillit, on prend davantage le temps de s’aimer et de se le dire.

Et vous, êtes-vous prêt à briser les tabous et à vous donner le droit d’être un aîné qui désire, qui est désiré et qui a encore envie de plaire?

L’érotisme et le vieil âge de Fernand Dansereau est en salle depuis le 10 février et Des nuances de sexe et de gris de Sophie Lambert sera présenté ce lundi 13 février sur les ondes de Télé-Québec à 21h. Il sera rediffusé le vendredi 17 février à 13h et le dimanche 19 février à 20h.

Partager cet article

Vous aimerez également