Culturel

Quitter le pays pour 6 mois: angoissant ou excitant?

travel

Je ne m’étais pas rendue compte à quel point quitter le pays pour 6 mois d’aventures en Asie pouvait être complexe! C’est réellement à 2 semaines de mon départ que je m’en suis rendue compte, en effectuant mon interminable liste de choses à faire, et que j’ai commencé à paniquer légèrement (ok, j’avoue, beaucoup!).

Entre les passeports qui doivent être à jour, les demandes de visas ultra spécifiques, les vaccins, les billets d’avions, les réservations d’hôtels, etc. Sans compter le fait que mon conjoint et moi exploitons 2 entreprises distinctes qui demandent des comptabilités aux trimestres et un service à la clientèle quotidien que nous devrons gérer de l’extérieur, l’école à la maison pour notre petite qui continuera son apprentissage et bien plus encore! Pas besoin de vous dire que nous avons de la « broue dans l’toupet » comme on dit en bon français!

Étant anxieuse de nature, je dirais que mon anxiété et mes amis « symptômes » dérivés de celle-ci sont très présents en ce moment, à exactement 10 jours de mon départ. Des maux de tête, des troubles digestifs, des inquiétudes, des tensions musculaires et un sommeil interrompu font partie de mon quotidien des derniers jours. C’est pourquoi ma pratique du yoga devient primordiale et que je dois absolument choisir mes séquences en fonction de mon besoin du moment. Par exemple, si je ressens un blocage au niveau digestif, je vais opter pour une pratique qui libère le foie, l’estomac et la vésicule biliaire. Si je ressens de la peur et de l’anxiété, j’opterai pour une séquence anti-stress et ainsi de suite.

Hier, je suis allée faire mon rappel de vaccin pour l’hépatite B et je suis sortie du bureau de la clinique des voyageurs un peu découragée et surprise de constater à quel point on vit dans un monde de peur… Si j’avais écouté la gentille infirmière, je serais sortie avec une facture de 1 000 $ et j’aurais reçu 12 vaccins pour à peu près toutes les possibilités de bactéries que je suis susceptible de contracter en voyage si je touche à un chien enragé, si je mange un légume cru qui a été arrosé par de l’eau contaminée, si je mange du poisson venant d’un gros poisson contaminé ou des mollusques, si je me fais piquer par un moustique porteur de la malaria, de la fièvre japonaise ou de la dengue… Sérieusement, si  je ne cultivais pas ma foi en la vie depuis plusieurs années, j’annulerais le tout assez rapidement! Mais j’ai choisi de foncer, de sortir de ma zone de confort et d’aller à la rencontre du monde pour vous ramener des centaines de belles images, des récits pittoresques, des vidéos de yoga inspirantes et bien sûr, un livre qui sortira à l’automne prochain. J’ai choisi aussi de vivre cette aventure en famille et d’offrir ainsi à notre petite de 4 ans une ouverture sur le monde et une expérience qu’elle portera toute sa vie dans son petit cœur.

J’ai décidé d’accueillir mes peurs et mes inquiétudes en me questionnant à savoir si ces dernières m’appartiennent vraiment ou si elles viennent tout simplement de fausses convictions ou de mon environnement… J’accueille et je transforme en confiance. En d’autres mots, je m’en remets à plus grand que moi, car nous ne pouvons honnêtement pas tout contrôler et c’est parfait comme ça. Une petite voix intérieure m’a guidée vers ce choix de vie et j’ai confiance en cette petite voix, car elle vient de mon cœur. Voilà où j’en suis aujourd’hui… Pour le reste, j’ai décidé de vivre minute par minute, heure par heure et jour par jour. Merci la vie!

Namasté
Annie Langlois
Cofondatrice de Mon Yoga Virtuel
Enseignante certifiée en yoga Hatha, Vinyasa et Kundalini
annie-photo

 

Partager cet article

Vous aimerez également