Culturel

RuPaul’s Drag Race à Montréal

rupaul-battleoftheseason-6

Si vous avez eu le malheur de vous retrouver sur une piste de danse en 1993, vous avez certainement dansé en posant comme un mannequin sur cet hymne de RuPaul, la drag queen la plus populaire de l’époque. J’ai tellement fait la folle sur cette chanson, sans pourvoir m’imaginer que RuPaul en personne m’écrirait un hit quelques mois après, issu de mon album américain Tempted, puis qu’un DJ en ferait (encore) un remix en 2015 avec la voix de travesti, que je découvrirais par hasard sur Youtube!    

J’ai eu l’occasion de rencontrer RuPaul en 1993, alors qu’elle m’avait proposé l’une de ses compositions Everybody Say Love pour mon album américain Tempted. Elle était venue en studio pour l’enregistrement de celle-ci à New York. La rencontre avait été organisée par le réalisateur Jimmy Harry avec qui je venais d’écrire Father Angel et Koo Koo. La veille, je mourrais de nervosité en cherchant la meilleure tenue pour rencontrer LA drag queen de l’heure. Je ne me souviens plus de ce que j’ai porté lors de notre rendez-vous matinal (9h en studio), mais je me souviendrai toujours avoir fait un face à face avec un vrai gars et non un travesti, Andre Charles de son vrai nom. Il devait avoir 33 ans à l’époque. Il était grand et mince, en jeans et tee-shirt, sans maquillage, sans cheveux non plus, avec juste une casquette comme artifice. C’était avant l’époque où il ne se présentait publiquement qu’habillé en femme. Je ne m’étais donc jamais même imaginé ce à quoi il pouvait ressembler dans son costume d’Adam. Il était charmant, très poli et hyper simple. Une leçon pour moi, qui depuis mon premier succès, ne sortais de la maison qu’après m’être soigneusement maquillée et coiffée, question de représenter mon personnage de scène. Ce matin-là, il m’a donc ramenée à l’essentiel.

RUPAUL-drag-race

Mon seul regret? Ne pas avoir pensé à prendre une photo avec lui. Je n’avais pas à l’époque le réflexe d’immortaliser ces moments comme on le fait aujourd’hui, à l’ère du numérique. Il en reste par contre une vidéo, qui vivra pour l’éternité sur les chaines vidéo.

Aujourd’hui, RuPaul anime l’émission RuPaul’s Drag Race, une franchise télévisée et méga succès international, dont la tournée sur scène, Battle of the Seasons: 2016 Extravaganza Tour, fera escale dans 57 villes, y compris Montréal, le 28 mai prochain au Métropolis.

RuPaul-BattleOfTheSeason

RuPaul’s Drag Race – Battle of the Seasons, maintenant dans sa troisième année consécutive de croissance, sera encore une fois animée par Michelle Visage et mettra en vedette les gagnants et finalistes ainsi que les participants préférés des spectateurs issus de chaque saison de RuPaul’s Drag Race. De plus, DJ Pearl assurera la première partie dans certaines villes. Seront présents à Montréal BenDeLaCreme, Ivy Winters, Jinkx Monsoon, Ginger Minj, Katya, Manila Luzon, Sharon Needles et Violet Chachki. Bien que RuPaul ne participe pas à la tournée, les différentes Queens de son émission présenteront des chansons en solo, participeront à des défis entre elles et feront des Lipsync Battles. Une soirée qui promet! Perso, si j’avais un party d’enterrement de vie de fille, c’est là que j’irais au lieu d’aller voir des hommes danser au 281!

rupaul-battleoftheseason-8

rupaul-battleoftheseason-7

Métropolis (Montréal) – Samedi 28 mai • 21h

http://www.metropolismontreal.ca/en/Accueil/Spectacle/333

Partager cet article

Vous aimerez également