Style / Beauté

Simone Pérèle: une marque, une famille

Il y a des entreprises que l’on aime pour leurs produits et que l’on aime encore plus quand on connaît leur parcours. J’adore les belles histoires de réussite, encore plus quand celles-ci mettent en scène des femmes et des familles. C’est peut-être parce que j’ai débuté ma carrière au sein d’une entreprise familiale, mais je suis toujours touchée de voir la passion qui se transmet de génération en génération et j’ai toujours un peu l’impression quand j’achète un produit de ce genre d’entreprise d’entrer dans le cercle, comme une cousine au 53e degré.

J’ai eu la chance de discuter la semaine dernière avec des gens de chez Simone Pérèle, une entreprise de fine lingerie fondée par une Française au milieu du siècle dernier et qui compte aujourd’hui 2700 points de vente un peu partout dans le monde. Si, comme moi, vous aimez les histoires de réussite au féminin, vous serez charmés.

Simone Pérèle, de jeune corsetière française à marque internationale

C’est dans l’effervescence de l’après-guerre, en 1948, que Simone Pérèle, une jeune corsetière de grand talent, a fondé la marque éponyme. Sa vision était de libérer le corps des femmes, qui avaient dû fournir un effort supplémentaire durant la guerre, en leur offrant des sous-vêtements féminins, élégants et surtout confortables. Elle s’est rapidement créé une clientèle fidèle et a ouvert une boutique.

mmeperele

Monsieur et Madame Pérèle

Afin de toujours mieux satisfaire ses clientes, la dame a toujours cherché à innover. On lui doit le premier soutien-gorge en dentelle de nylon à pinces «soleil» qui donne au sein une forme conique et dont le style a été repris par de grands couturiers. Elle a aussi lancé son premier soutien-gorge invisible en pleine révolution féministe.

De l’expansion avec la deuxième génération

Les deux enfants de Simone Pérèle, Philippe et Catherine ont grandi et travaillé dans l’entreprise. On dit d’ailleurs qu’ils ne s’amusaient pas avec des jouets, mais avec des soutiens-gorges et de la dentelle.

Ils ont repris le flambeau en 1985 et sous leur égide, l’entreprise s’est développée à l’international. Simone Pérèle est aujourd’hui présente dans 63 pays et a un chiffre d’affaire de 85 millions d’euros. Bien que l’entreprise ait pris une ampleur considérable, la vision de Simone est toujours restée au cœur des opérations et on parle d’elle avec un immense respect.

Une troisième génération tournée vers l’avenir

L’an dernier, c’est une troisième génération qui a pris les commandes de l’entreprise familiale. Stéphanie Pérèle et Mathieu Grodner, les petits-enfants de Simone Pérèle, doivent aujourd’hui relever le défi de changer la perception un peu vieillotte que l’on a de la marque puisqu’elle ne correspond pas du tout à la gamme de produits qui est plutôt actuelle. J’ai eu la chance de voir la collection du printemps 2017 et il y a effectivement de quoi plaire à toutes les femmes, qu’elles aient 25 ou 50 ans. Je suis dans la trentaine, Mitsou dans la quarantaine et nous avons toutes les deux été charmées par les jolies choses que l’on nous a présentées. Personnellement, j’ai eu un coup de cœur pour la collection WISH.

pereleidylle

Quand je songe à Simone Pérèle, je ne peux m’empêcher de penser que si des femmes ont fait avancer la cause féministe en brûlant leur soutien-gorge, d’autres l’ont en quelque sorte appuyée en en fabriquant. Non seulement la dame a réussi à faire de son entreprise un réel succès, mais sa vision était de libérer les femmes et de leur donner de l’assurance. C’est une faible contribution me direz-vous, mais je crois profondément la confiance en soi peut mener à de grandes choses.

Connaissez-vous d’autres belles histoires de réussite familiale? J’aimerais les connaître!

Vous aimerez également